mg.haerentanimo.net
Nouvelles recettes

Ces femmes entrepreneures ont été récompensées par 30 titres de moins de 30 ans pour avoir repris l'industrie alimentaire

Ces femmes entrepreneures ont été récompensées par 30 titres de moins de 30 ans pour avoir repris l'industrie alimentaire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Si vous craquez pour le stéréotype selon lequel les millennials ne se bousculent pas, détrompez-vous – cette semaine, Inc. Fetterman de Nomiku, Chloe Coscarelli et Samantha Wasser de By Chloe, et Katlin Smith de Simple Mills.

Lisa Q. Fetterman de Nomiku

Nomiku est une entreprise sous-vide qui a commencé lorsque Fetterman a construit une cuisinière avec son futur mari, Abe, selon Inc. Fetterman dit que l'entreprise s'adressait initialement à des amis, mais s'est depuis étendue aux «professionnels et aux fanatiques de la nourriture». Le Nomiku, qui a été fondé en 2012, est maintenant soutenu par Aquarium à requins.

Chloe Coscarelli et Samantha Wasser de By Chloe

Le joint végétalien rapide et décontracté By Chloe a été fondé en 2015 par Chloe Coscarelli et Samantha Wasser. Le restaurant a un culte bien qu'il ne soit en activité que depuis deux ans et a accumulé 10 millions de dollars de revenus rien qu'en 2016. Bien que Coscarelli se soit depuis séparé de la marque, By Chloe continue de croître et de s'adresser aux millennials soucieux de leur santé à New York, Boston, Los Angeles et bientôt, Providence, Rhode Island.

Katlin Smith de Simple Mills

Smith, également considérée comme la « nouvelle génération Betty Crocker », a fondé Simple Mills en 2013 pour réinventer la scène de la boulangerie avec des produits naturels tels que les graines de lin, le sucre de noix de coco et la farine d'amande. Elle a été inspirée pour créer l'entreprise après avoir remarqué la différence en supprimant les aliments transformés et le sucre de son alimentation après avoir expérimenté la peinture commune. Désormais, l'entreprise propose des produits sans gluten, céréales, soja ou OGM.


Huit entrepreneurs philippins prospères qui ont commencé petit

Toute croissance vient du commencement. Les changements historiques majeurs ne se sont pas produits du jour au lendemain - ils se sont produits par étapes progressives, par des mouvements lents et prolongés. Il en va de même dans le monde des affaires. On dit que les grands entrepreneurs sont les audacieux, les déménageurs en constante évolution - ceux qui, malgré des débuts modestes, ont persisté avec courage, dynamisme et cran, qui ont fait confiance à leur voix intérieure contre le doute, qui ont cru en leur vision et se sont efforcés d'être mieux, et qui a décidé de faire un pas, qui a fait toute la différence.

Telles sont les histoires de ces huit personnes, toutes des entrepreneurs philippins prospères. Fondateurs tout aussi visionnaires, ces hommes et ces femmes ont suivi un chemin similaire : ils ont commencé petit, ont pris des risques et ont finalement développé leurs entreprises.

1. Socorro Ramos – Librairie nationale

Socorro Ramos est entrée dans l'industrie de l'édition et de la vente au détail en travaillant comme vendeuse dans une librairie. À l'âge de 19 ans, elle a ouvert National Book Store à Escolta avec son mari avec un capital de P200, vendant des livres et des fournitures scolaires aux étudiants. A cette époque, Manille était sous le contrôle des Japonais, qui imposaient la censure sur les livres et les périodiques. Pour augmenter leurs revenus, elle et son mari ont eu recours à la vente d'autres articles comme des bougies et des savons.

Après que le boom d'après-guerre se soit avéré rentable pour l'entreprise, générant des revenus plus importants, les Ramose ont ouvert un immeuble de neuf étages le long de l'Avenida. À 95 ans, elle croit toujours à la tradition séculaire de « l'approche pratique » dans les affaires. Elle a même conçu le logo de l'entreprise elle-même.

2. Tony Tan Caktiong – Jollibee

Tony Tan Caktiong exploitait un glacier avant de le convertir en un fast-food appelé Jollibee. Avec un capital de départ de 350 000 P, le jeune Caktiong a ouvert deux succursales à Cubao et Quiapo, avec des amis qui ont soutenu son idée.

Caktiong a décidé de servir des hamburgers, du poulet frit et des spaghettis aux clients lorsqu'ils ont commencé à regarder au-delà de la crème glacée habituelle. Finalement, l'entreprise a grandi et il a dû embaucher plus d'employés. En connaissant le marché philippin, Jollibee a réussi à exceller en tant que centrale de restauration rapide.

3. Edgar Sia – Mang Inasal

Originaire de la ville d'Iloilo, Edgar Sia a abandonné ses études pour poursuivre sa propre entreprise de blanchisserie et de développement de photos à l'âge de 19 ans. En 2003, Sia, 26 ans, a décidé d'ouvrir le restaurant de restauration rapide avec barbecue Mang Inasal—Ilonggo pour « M. . Barbecue." La première succursale a été construite sur le parking d'un centre commercial de sa ville natale.

Le restaurant a décollé. Lorsque Tony Caktiong a entendu parler de l'entreprise en plein essor de Sia, il a décidé d'acheter Mang Inasal pour un total de 5 milliards de pesos. Sia a finalement mis les ventes de Mang Inasal à d'autres investissements comme la banque et la santé. À 42 ans, il est considéré comme le plus jeune milliardaire du pays.

4. Cresida Tueres – Pizza Greenwich

En 1971, Cresida Tueres a lancé Greenwich en tant que petite pizzeria en vente libre à Greenhills. Tueres avait le don de cuisiner. Ses amis ont tellement aimé la nourriture qu'elle servait qu'ils ont décidé d'acheter leur propre franchise Greenwich.

Impressionnée par le sens des affaires de Tueres et la croissance de Greenwich, Jollibee Foods Corporation a obtenu en 1994 un accord pour acquérir 80 % de la participation de Greenwich. Depuis lors, la pizzeria s'est diversifiée pour inclure d'autres plats dans son menu. En 1997, Greenwich avait une vente record de P1 milliard.

5. Milagros, Clarita et Doris Leelin – Boucles d'or

Avec seulement deux présentoirs à gâteaux et dix employés, Milagros, Clarita et Doris Leelin ont lancé Goldilocks dans un bâtiment de 70 m² à Makati. Les sœurs Milagros et Clarita adoraient la pâtisserie et ont décidé de poursuivre leur passion en affaires. Avec l'aide de leur belle-sœur Doris, les Leelin ont ouvert leur première succursale.

En 1991, Boucle d'Or a lancé son programme de franchise. En 2015, la chaîne de boulangerie comptait près de 400 magasins à travers le pays, avec d'autres succursales aux États-Unis, au Canada et en Asie du Sud-Est. D'un capital modeste de P66 000, Goldilocks est maintenant une entreprise alimentaire de plusieurs millions de dollars avec plus de 4 000 employés.

6. Joe Magsaysay – Le coin de la pomme de terre

Le jeune Magsaysay a quitté l'école pour casser des tables, laver des assiettes et travailler à la caisse d'une chaîne de restauration rapide. En quelques années, il devient gérant, gérant cinq magasins.

Fort de son expérience et de ses compétences en gestion de magasin, les amis de Magsaysay lui ont demandé de s'occuper de Potato Corner, dont il était co-fondateur. Ils ont mis leur argent en commun et ont lancé le commerce de chariots de restauration en 1992, offrant des franchises à gauche et à droite. Aujourd'hui, Potato Corner compte plus de 550 stands aux Philippines et dans le monde.

7. Asiang Reyes - L'aristocrate

Dans les années 1930, Asiang Reyes a lancé The Aristocrat en tant que cantine mobile à Luneta, servant des sandwichs remplis d'adobo et d'autres plats philippins. Les camions à hot-dog étaient en vogue à cette époque. Reyes a créé sa propre version de merienda pour les amateurs de parc.

Reyes était censée nommer la cantine «Andy» d'après son fils aîné, mais l'a changé en Aristocrat à la place. La cantine prospéra et Reyes et son mari décidèrent d'en faire un restaurant à temps plein.

8. Araceli et Jun Manas – Hen Lin

Utilisant les recettes qu'ils ont apprises d'un chef chinois et un capital de 30 000 pesos, Araceli et Jun Manas ont fondé Hen Lin en 1983. Jun a travaillé pour une compagnie d'assurance tandis que sa femme Araceli travaillait dans une banque. Le couple a dû apprendre les subtilités de l'entreprise eux-mêmes. La nuit, ils s'entraînaient à faire des siomai ou des boulettes de pâte.

Le couple Manas a ouvert le premier magasin Hen Lin à SM Makati, qui a été bien accueilli pour ses délicieuses offres de dim sum. 30 ans plus tard, Hen Lin est populaire dans de nombreux centres commerciaux, offrant divers produits tels que le hopia, les nouilles, le congee, les garnitures de riz et les aliments pour le petit-déjeuner.

Que vous soyez un petit ou moyen entrepreneur dont l'objectif est d'amplifier votre entreprise, BDO Prêt PME peut être votre partenaire de financement fiable. Bénéficiez d'options de financement en tenant compte de vos besoins commerciaux spécifiques - achetez de nouveaux équipements, ajoutez des stocks ou agrandissez votre espace de bureau et plus encore.


Huit entrepreneurs philippins prospères qui ont commencé petit

Toute croissance vient du commencement. Les changements historiques majeurs ne se sont pas produits du jour au lendemain - ils se sont produits par étapes progressives, par des mouvements lents et prolongés. Il en va de même dans le monde des affaires. On dit que les grands entrepreneurs sont les audacieux, les déménageurs en constante évolution - ceux qui, malgré des débuts modestes, ont persisté avec courage, dynamisme et cran, qui ont fait confiance à leur voix intérieure contre le doute, qui ont cru en leur vision et se sont efforcés d'être mieux, et qui a décidé de faire un pas, qui a fait toute la différence.

Telles sont les histoires de ces huit personnes, toutes des entrepreneurs philippins à succès. Fondateurs tout aussi visionnaires, ces hommes et ces femmes ont suivi un chemin similaire : ils ont commencé petit, ont pris des risques et ont finalement développé leurs entreprises.

1. Socorro Ramos – Librairie nationale

Socorro Ramos est entrée dans l'industrie de l'édition et de la vente au détail en travaillant comme vendeuse dans une librairie. À l'âge de 19 ans, elle a ouvert National Book Store à Escolta avec son mari avec un capital de P200, vendant des livres et des fournitures scolaires aux étudiants. A cette époque, Manille était sous le contrôle des Japonais, qui imposaient la censure sur les livres et les périodiques. Pour augmenter leurs revenus, elle et son mari ont eu recours à la vente d'autres articles comme des bougies et des savons.

Après que le boom d'après-guerre se soit avéré rentable pour l'entreprise, générant des revenus plus importants, les Ramose ont ouvert un immeuble de neuf étages le long de l'Avenida. À 95 ans, elle croit toujours à la tradition séculaire de « l'approche pratique » dans les affaires. Elle a même conçu le logo de l'entreprise elle-même.

2. Tony Tan Caktiong – Jollibee

Tony Tan Caktiong exploitait un glacier avant de le convertir en un fast-food appelé Jollibee. Avec un capital de départ de 350 000 P, le jeune Caktiong a ouvert deux succursales à Cubao et Quiapo, avec des amis qui ont soutenu son idée.

Caktiong a décidé de servir des hamburgers, du poulet frit et des spaghettis aux clients lorsqu'ils ont commencé à regarder au-delà de la crème glacée habituelle. Finalement, l'entreprise a grandi et il a dû embaucher plus d'employés. En connaissant le marché philippin, Jollibee a réussi à exceller en tant que centrale de restauration rapide.

3. Edgar Sia – Mang Inasal

Originaire de la ville d'Iloilo, Edgar Sia a abandonné ses études pour poursuivre sa propre entreprise de blanchisserie et de développement de photos à l'âge de 19 ans. En 2003, Sia, 26 ans, a décidé d'ouvrir le restaurant de restauration rapide avec barbecue Mang Inasal—Ilonggo pour « Mr . Barbecue." La première succursale a été construite sur le parking d'un centre commercial de sa ville natale.

Le restaurant a décollé. Lorsque Tony Caktiong a entendu parler de l'entreprise en plein essor de Sia, il a décidé d'acheter Mang Inasal pour un total de 5 milliards de pesos. Sia a finalement mis les ventes de Mang Inasal à d'autres investissements comme la banque et la santé. À 42 ans, il est considéré comme le plus jeune milliardaire du pays.

4. Cresida Tueres – Pizza Greenwich

En 1971, Cresida Tueres a lancé Greenwich en tant que petite pizzeria en vente libre à Greenhills. Tueres avait le don de cuisiner. Ses amis ont tellement aimé la nourriture qu'elle servait qu'ils ont décidé d'acheter leur propre franchise Greenwich.

Impressionnée par le sens des affaires de Tueres et la croissance de Greenwich, Jollibee Foods Corporation a obtenu en 1994 un accord pour acquérir 80 % de la participation de Greenwich. Depuis lors, la pizzeria s'est diversifiée pour inclure d'autres plats dans son menu. En 1997, Greenwich avait une vente record de P1 milliard.

5. Milagros, Clarita et Doris Leelin – Boucles d'or

Avec seulement deux présentoirs à gâteaux et dix employés, Milagros, Clarita et Doris Leelin ont lancé Goldilocks dans un bâtiment de 70 m² à Makati. Les sœurs Milagros et Clarita adoraient la pâtisserie et ont décidé de poursuivre leur passion en affaires. Avec l'aide de leur belle-sœur Doris, les Leelin ont ouvert leur première succursale.

En 1991, Boucle d'Or a lancé son programme de franchise. En 2015, la chaîne de boulangerie comptait près de 400 magasins à travers le pays, avec d'autres succursales aux États-Unis, au Canada et en Asie du Sud-Est. D'un capital modeste de P66 000, Goldilocks est maintenant une entreprise alimentaire de plusieurs millions de dollars avec plus de 4 000 employés.

6. Joe Magsaysay – Le coin de la pomme de terre

Le jeune Magsaysay a quitté l'école pour casser des tables, laver des assiettes et travailler à la caisse d'une chaîne de restauration rapide. En quelques années, il devient gérant, gérant cinq magasins.

Fort de son expérience et de ses compétences en gestion de magasin, les amis de Magsaysay lui ont demandé de s'occuper de Potato Corner, dont il était co-fondateur. Ils ont mis leur argent en commun et ont lancé le commerce de chariots de restauration en 1992, offrant des franchises à gauche et à droite. Aujourd'hui, Potato Corner compte plus de 550 stands aux Philippines et dans le monde.

7. Asiang Reyes - L'aristocrate

Dans les années 1930, Asiang Reyes a lancé The Aristocrat en tant que cantine mobile à Luneta, servant des sandwichs remplis d'adobo et d'autres plats philippins. Les camions à hot-dog étaient en vogue à cette époque. Reyes a créé sa propre version de merienda pour les amateurs de parc.

Reyes était censée nommer la cantine "Andy" d'après son fils aîné, mais l'a changé en Aristocrate à la place. La cantine prospéra et Reyes et son mari décidèrent d'en faire un restaurant à temps plein.

8. Araceli et Jun Manas – Hen Lin

Utilisant les recettes qu'ils ont apprises d'un chef chinois et un capital de 30 000 pesos, Araceli et Jun Manas ont fondé Hen Lin en 1983. Jun a travaillé pour une compagnie d'assurance tandis que sa femme Araceli travaillait dans une banque. Le couple a dû apprendre les subtilités de l'entreprise eux-mêmes. La nuit, ils s'entraînaient à faire des siomai ou des boulettes de pâte.

Le couple Manas a ouvert le premier magasin Hen Lin à SM Makati, qui a été bien accueilli pour ses délicieuses offres de dim sum. 30 ans plus tard, Hen Lin est populaire dans de nombreux centres commerciaux, offrant divers produits tels que le hopia, les nouilles, le congee, les garnitures de riz et les aliments pour le petit-déjeuner.

Que vous soyez un petit ou moyen entrepreneur dont l'objectif est d'amplifier votre entreprise, BDO Prêt PME peut être votre partenaire de financement fiable. Bénéficiez d'options de financement en tenant compte de vos besoins commerciaux spécifiques - achetez de nouveaux équipements, ajoutez des stocks ou agrandissez votre espace de bureau et plus encore.


Huit entrepreneurs philippins prospères qui ont commencé petit

Toute croissance vient du commencement. Les changements historiques majeurs ne se sont pas produits du jour au lendemain - ils se sont produits par étapes progressives, par des mouvements lents et prolongés. Il en va de même dans le monde des affaires. On dit que les grands entrepreneurs sont les audacieux, les déménageurs en constante évolution - ceux qui, malgré des débuts modestes, ont persisté avec courage, dynamisme et cran, qui ont fait confiance à leur voix intérieure contre le doute, qui ont cru en leur vision et se sont efforcés d'être mieux, et qui a décidé de faire un pas, qui a fait toute la différence.

Telles sont les histoires de ces huit personnes, toutes des entrepreneurs philippins prospères. Fondateurs tout aussi visionnaires, ces hommes et ces femmes ont suivi un chemin similaire : ils ont commencé petit, ont pris des risques et ont finalement développé leurs entreprises.

1. Socorro Ramos – Librairie nationale

Socorro Ramos est entrée dans l'industrie de l'édition et de la vente au détail en travaillant comme vendeuse dans une librairie. À l'âge de 19 ans, elle a ouvert National Book Store à Escolta avec son mari avec un capital de P200, vendant des livres et des fournitures scolaires aux étudiants. A cette époque, Manille était sous le contrôle des Japonais, qui imposaient la censure sur les livres et les périodiques. Pour augmenter leurs revenus, elle et son mari ont eu recours à la vente d'autres articles comme des bougies et des savons.

Après que le boom d'après-guerre se soit avéré rentable pour l'entreprise, générant des revenus plus importants, les Ramose ont ouvert un immeuble de neuf étages le long de l'Avenida. À 95 ans, elle croit toujours à la tradition séculaire de « l'approche pratique » dans les affaires. Elle a même conçu le logo de l'entreprise elle-même.

2. Tony Tan Caktiong – Jollibee

Tony Tan Caktiong exploitait un glacier avant de le convertir en un fast-food appelé Jollibee. Avec un capital de départ de 350 000 P, le jeune Caktiong a ouvert deux succursales à Cubao et Quiapo, avec des amis qui ont soutenu son idée.

Caktiong a décidé de servir des hamburgers, du poulet frit et des spaghettis aux clients lorsqu'ils ont commencé à regarder au-delà de la crème glacée habituelle. Finalement, l'entreprise a grandi et il a dû embaucher plus d'employés. En connaissant le marché philippin, Jollibee a réussi à exceller en tant que centrale de restauration rapide.

3. Edgar Sia – Mang Inasal

Originaire de la ville d'Iloilo, Edgar Sia a abandonné ses études pour poursuivre sa propre entreprise de blanchisserie et de développement de photos à l'âge de 19 ans. En 2003, Sia, 26 ans, a décidé d'ouvrir le restaurant de restauration rapide avec barbecue Mang Inasal—Ilonggo pour « Mr . Barbecue." La première succursale a été construite sur le parking d'un centre commercial de sa ville natale.

Le restaurant a décollé. Lorsque Tony Caktiong a entendu parler de l'entreprise en plein essor de Sia, il a décidé d'acheter Mang Inasal pour un total de 5 milliards de pesos. Sia a finalement mis les ventes de Mang Inasal à d'autres investissements comme la banque et la santé. À 42 ans, il est considéré comme le plus jeune milliardaire du pays.

4. Cresida Tueres – Pizza Greenwich

En 1971, Cresida Tueres a lancé Greenwich en tant que petite pizzeria en vente libre à Greenhills. Tueres avait le don de cuisiner. Ses amis ont tellement aimé la nourriture qu'elle a servie qu'ils ont décidé d'acheter leur propre franchise Greenwich.

Impressionnée par le sens des affaires de Tueres et la croissance de Greenwich, Jollibee Foods Corporation a obtenu en 1994 un accord pour acquérir 80 % des actions de Greenwich. Depuis lors, la pizzeria s'est diversifiée pour inclure d'autres plats dans son menu. En 1997, Greenwich avait une vente record de P1 milliard.

5. Milagros, Clarita et Doris Leelin – Boucles d'or

Avec seulement deux présentoirs à gâteaux et dix employés, Milagros, Clarita et Doris Leelin ont lancé Goldilocks dans un bâtiment de 70 m² à Makati. Les sœurs Milagros et Clarita adoraient la pâtisserie et ont décidé de poursuivre leur passion en affaires. Avec l'aide de leur belle-sœur Doris, les Leelin ont ouvert leur première succursale.

En 1991, Boucle d'Or a lancé son programme de franchise. En 2015, la chaîne de boulangerie comptait près de 400 magasins à travers le pays, avec d'autres succursales aux États-Unis, au Canada et en Asie du Sud-Est. D'un capital modeste de P66 000, Goldilocks est maintenant une entreprise alimentaire de plusieurs millions de dollars avec plus de 4 000 employés.

6. Joe Magsaysay – Le coin de la pomme de terre

Le jeune Magsaysay a quitté l'école pour casser des tables, laver des assiettes et travailler à la caisse d'une chaîne de restauration rapide. En quelques années, il devient gérant, gérant cinq magasins.

Fort de son expérience et de ses compétences en gestion de magasin, les amis de Magsaysay lui ont demandé de s'occuper de Potato Corner, dont il était co-fondateur. Ils ont mis leur argent en commun et ont lancé le commerce de chariots de restauration en 1992, offrant des franchises à gauche et à droite. Aujourd'hui, Potato Corner compte plus de 550 stands aux Philippines et dans le monde.

7. Asiang Reyes - L'aristocrate

Dans les années 1930, Asiang Reyes a lancé The Aristocrat en tant que cantine mobile à Luneta, servant des sandwichs remplis d'adobo et d'autres plats philippins. Les camions à hot-dog étaient en vogue à cette époque. Reyes a créé sa propre version de merienda pour les amateurs de parc.

Reyes était censée nommer la cantine "Andy" d'après son fils aîné, mais l'a changé en Aristocrate à la place. La cantine prospéra et Reyes et son mari décidèrent d'en faire un restaurant à temps plein.

8. Araceli et Jun Manas – Hen Lin

Utilisant les recettes qu'ils ont apprises d'un chef chinois et un capital de 30 000 pesos, Araceli et Jun Manas ont fondé Hen Lin en 1983. Jun a travaillé pour une compagnie d'assurance tandis que sa femme Araceli travaillait dans une banque. Le couple a dû apprendre les subtilités de l'entreprise eux-mêmes. La nuit, ils s'entraînaient à faire des siomai ou des boulettes de pâte.

Le couple Manas a ouvert le premier magasin Hen Lin à SM Makati, qui a été bien accueilli pour ses délicieuses offres de dim sum. 30 ans plus tard, Hen Lin est populaire dans de nombreux centres commerciaux, offrant divers produits tels que le hopia, les nouilles, le congee, les garnitures de riz et les aliments pour le petit-déjeuner.

Que vous soyez un petit ou moyen entrepreneur dont l'objectif est d'amplifier votre entreprise, BDO Prêt PME peut être votre partenaire de financement fiable. Bénéficiez d'options de financement en tenant compte de vos besoins commerciaux spécifiques - achetez de nouveaux équipements, ajoutez des stocks ou agrandissez votre espace de bureau et plus encore.


Huit entrepreneurs philippins prospères qui ont commencé petit

Toute croissance vient du commencement. Les changements historiques majeurs ne se sont pas produits du jour au lendemain - ils se sont produits par étapes progressives, par des mouvements lents et prolongés. Il en va de même dans le monde des affaires. On dit que les grands entrepreneurs sont les audacieux, les déménageurs en constante évolution - ceux qui, malgré des débuts modestes, ont persisté avec courage, dynamisme et cran, qui ont fait confiance à leur voix intérieure contre le doute, qui ont cru en leur vision et se sont efforcés d'être mieux, et qui a décidé de faire un pas, qui a fait toute la différence.

Telles sont les histoires de ces huit personnes, toutes des entrepreneurs philippins prospères. Fondateurs tout aussi visionnaires, ces hommes et ces femmes ont suivi un chemin similaire : ils ont commencé petit, ont pris des risques et ont finalement développé leurs entreprises.

1. Socorro Ramos – Librairie nationale

Socorro Ramos est entrée dans l'industrie de l'édition et de la vente au détail en travaillant comme vendeuse dans une librairie. À l'âge de 19 ans, elle a ouvert National Book Store à Escolta avec son mari avec un capital de P200, vendant des livres et des fournitures scolaires aux étudiants. A cette époque, Manille était sous le contrôle des Japonais, qui imposaient la censure sur les livres et les périodiques. Pour augmenter leurs revenus, elle et son mari ont eu recours à la vente d'autres articles comme des bougies et des savons.

Après que le boom d'après-guerre se soit avéré rentable pour l'entreprise, ouvrant la voie à des revenus plus importants, les Ramose ont ouvert un immeuble de neuf étages le long de l'Avenida. À 95 ans, elle croit toujours à la tradition séculaire de « l'approche pratique » dans les affaires. Elle a même conçu le logo de l'entreprise elle-même.

2. Tony Tan Caktiong – Jollibee

Tony Tan Caktiong exploitait un glacier avant de le convertir en un fast-food appelé Jollibee. Avec un capital de départ de 350 000 P, le jeune Caktiong a ouvert deux succursales à Cubao et Quiapo, avec des amis qui ont soutenu son idée.

Caktiong a décidé de servir des hamburgers, du poulet frit et des spaghettis aux clients lorsqu'ils ont commencé à regarder au-delà de la crème glacée habituelle. Finalement, l'entreprise a grandi et il a dû embaucher plus d'employés. En connaissant le marché philippin, Jollibee a réussi à exceller en tant que centrale de restauration rapide.

3. Edgar Sia – Mang Inasal

Originaire de la ville d'Iloilo, Edgar Sia a abandonné ses études pour poursuivre sa propre entreprise de blanchisserie et de développement de photos à l'âge de 19 ans. En 2003, Sia, 26 ans, a décidé d'ouvrir le restaurant de restauration rapide avec barbecue Mang Inasal—Ilonggo pour « M. . Barbecue." La première succursale a été construite sur le parking d'un centre commercial de sa ville natale.

Le restaurant a décollé. Lorsque Tony Caktiong a entendu parler de l'entreprise en plein essor de Sia, il a décidé d'acheter Mang Inasal pour un total de 5 milliards de pesos. Sia a finalement mis les ventes de Mang Inasal à d'autres investissements comme la banque et la santé. À 42 ans, il est considéré comme le plus jeune milliardaire du pays.

4. Cresida Tueres – Pizza Greenwich

En 1971, Cresida Tueres a lancé Greenwich en tant que petite pizzeria en vente libre à Greenhills. Tueres avait le don de cuisiner. Ses amis ont tellement aimé la nourriture qu'elle a servie qu'ils ont décidé d'acheter leur propre franchise Greenwich.

Impressionnée par le sens des affaires de Tueres et la croissance de Greenwich, Jollibee Foods Corporation a obtenu en 1994 un accord pour acquérir 80 % de la participation de Greenwich. Depuis lors, la pizzeria s'est diversifiée pour inclure d'autres plats dans son menu. En 1997, Greenwich avait une vente record de P1 milliard.

5. Milagros, Clarita et Doris Leelin – Boucles d'or

Avec seulement deux présentoirs à gâteaux et dix employés, Milagros, Clarita et Doris Leelin ont lancé Goldilocks dans un bâtiment de 70 m² à Makati. Les sœurs Milagros et Clarita adoraient la pâtisserie et ont décidé de poursuivre leur passion en affaires. Avec l'aide de leur belle-sœur Doris, les Leelin ont ouvert leur première succursale.

En 1991, Boucle d'Or a lancé son programme de franchise. En 2015, la chaîne de boulangerie comptait près de 400 magasins à travers le pays, avec d'autres succursales aux États-Unis, au Canada et en Asie du Sud-Est. D'un capital modeste de P66 000, Goldilocks est maintenant une entreprise alimentaire de plusieurs millions de dollars avec plus de 4 000 employés.

6. Joe Magsaysay – Le coin de la pomme de terre

Le jeune Magsaysay a quitté l'école pour casser des tables, laver des assiettes et travailler à la caisse d'une chaîne de restauration rapide. En quelques années, il devient gérant, gérant cinq magasins.

Fort de son expérience et de ses compétences en gestion de magasin, les amis de Magsaysay lui ont demandé de s'occuper de Potato Corner, dont il était co-fondateur. Ils ont mis leur argent en commun et ont lancé le commerce de chariots de restauration en 1992, offrant des franchises à gauche et à droite. Aujourd'hui, Potato Corner compte plus de 550 stands aux Philippines et dans le monde.

7. Asiang Reyes - L'aristocrate

Dans les années 1930, Asiang Reyes a lancé The Aristocrat en tant que cantine mobile à Luneta, servant des sandwichs remplis d'adobo et d'autres plats philippins. Les camions à hot-dog étaient en vogue à cette époque. Reyes a créé sa propre version de merienda pour les amateurs de parc.

Reyes était censée nommer la cantine "Andy" d'après son fils aîné, mais l'a changé en Aristocrate à la place. La cantine prospéra et Reyes et son mari décidèrent d'en faire un restaurant à temps plein.

8. Araceli et Jun Manas – Hen Lin

Utilisant les recettes qu'ils ont apprises d'un chef chinois et un capital de 30 000 pesos, Araceli et Jun Manas ont fondé Hen Lin en 1983. Jun a travaillé pour une compagnie d'assurance tandis que sa femme Araceli travaillait dans une banque. Le couple a dû apprendre les subtilités de l'entreprise eux-mêmes. La nuit, ils s'entraînaient à faire des siomai ou des boulettes de pâte.

Le couple Manas a ouvert le premier magasin Hen Lin à SM Makati, qui a été bien accueilli pour ses délicieuses offres de dim sum. 30 ans plus tard, Hen Lin est populaire dans de nombreux centres commerciaux, offrant divers produits tels que le hopia, les nouilles, le congee, les garnitures de riz et les aliments pour le petit-déjeuner.

Que vous soyez un petit ou moyen entrepreneur dont l'objectif est d'amplifier votre entreprise, BDO Prêt PME peut être votre partenaire de financement fiable. Bénéficiez d'options de financement en tenant compte de vos besoins commerciaux spécifiques - achetez de nouveaux équipements, ajoutez des stocks ou agrandissez votre espace de bureau et plus encore.


Huit entrepreneurs philippins prospères qui ont commencé petit

Toute croissance vient du commencement. Les changements historiques majeurs ne se sont pas produits du jour au lendemain - ils se sont produits par étapes progressives, par des mouvements lents et prolongés. Il en va de même dans le monde des affaires. On dit que les grands entrepreneurs sont les audacieux, les déménageurs en constante évolution - ceux qui, malgré des débuts modestes, ont persisté avec courage, dynamisme et cran, qui ont fait confiance à leur voix intérieure contre le doute, qui ont cru en leur vision et se sont efforcés d'être mieux, et qui a décidé de faire un pas, qui a fait toute la différence.

Telles sont les histoires de ces huit personnes, toutes des entrepreneurs philippins à succès. Fondateurs tout aussi visionnaires, ces hommes et ces femmes ont suivi un cheminement similaire : ils ont commencé petit, ont pris des risques et ont finalement développé leur entreprise.

1. Socorro Ramos – Librairie nationale

Socorro Ramos est entrée dans l'industrie de l'édition et de la vente au détail en travaillant comme vendeuse dans une librairie. À l'âge de 19 ans, elle a ouvert National Book Store à Escolta avec son mari avec un capital de P200, vendant des livres et des fournitures scolaires aux étudiants. A cette époque, Manille était sous le contrôle des Japonais, qui imposaient la censure sur les livres et les périodiques. Pour augmenter leurs revenus, elle et son mari ont eu recours à la vente d'autres articles comme des bougies et des savons.

Après que le boom d'après-guerre se soit avéré rentable pour l'entreprise, générant des revenus plus importants, les Ramose ont ouvert un immeuble de neuf étages le long de l'Avenida. À 95 ans, elle croit toujours à la tradition séculaire de « l'approche pratique » dans les affaires. Elle a même conçu le logo de l'entreprise elle-même.

2. Tony Tan Caktiong – Jollibee

Tony Tan Caktiong exploitait un glacier avant de le convertir en un fast-food appelé Jollibee. Avec un capital de départ de 350 000 P, le jeune Caktiong a ouvert deux succursales à Cubao et Quiapo, avec des amis qui ont soutenu son idée.

Caktiong a décidé de servir des hamburgers, du poulet frit et des spaghettis aux clients lorsqu'ils ont commencé à regarder au-delà de la crème glacée habituelle. Finalement, l'entreprise a grandi et il a dû embaucher plus d'employés. En connaissant le marché philippin, Jollibee a réussi à exceller en tant que centrale de restauration rapide.

3. Edgar Sia – Mang Inasal

Originaire de la ville d'Iloilo, Edgar Sia a abandonné ses études pour poursuivre sa propre entreprise de blanchisserie et de développement de photos à l'âge de 19 ans. En 2003, Sia, 26 ans, a décidé d'ouvrir le restaurant de restauration rapide avec barbecue Mang Inasal—Ilonggo pour « M. . Barbecue." La première succursale a été construite sur le parking d'un centre commercial de sa ville natale.

Le restaurant a décollé. Lorsque Tony Caktiong a entendu parler de l'entreprise en plein essor de Sia, il a décidé d'acheter Mang Inasal pour un total de 5 milliards de pesos. Sia a finalement mis les ventes de Mang Inasal à d'autres investissements comme la banque et la santé. À 42 ans, il est considéré comme le plus jeune milliardaire du pays.

4. Cresida Tueres – Pizza Greenwich

En 1971, Cresida Tueres a lancé Greenwich en tant que petite pizzeria en vente libre à Greenhills. Tueres avait le don de cuisiner. Ses amis ont tellement aimé la nourriture qu'elle servait qu'ils ont décidé d'acheter leur propre franchise Greenwich.

Impressionnée par le sens des affaires de Tueres et la croissance de Greenwich, Jollibee Foods Corporation a obtenu en 1994 un accord pour acquérir 80 % des actions de Greenwich. Depuis lors, la pizzeria s'est diversifiée pour inclure d'autres plats dans son menu. En 1997, Greenwich avait une vente record de P1 milliard.

5. Milagros, Clarita et Doris Leelin – Boucles d'or

Avec seulement deux présentoirs à gâteaux et dix employés, Milagros, Clarita et Doris Leelin ont lancé Goldilocks dans un bâtiment de 70 m² à Makati. Les sœurs Milagros et Clarita adoraient la pâtisserie et ont décidé de poursuivre leur passion en affaires. Avec l'aide de leur belle-sœur Doris, les Leelin ont ouvert leur première succursale.

En 1991, Boucle d'Or a lancé son programme de franchise. En 2015, la chaîne de boulangerie comptait près de 400 magasins à travers le pays, avec d'autres succursales aux États-Unis, au Canada et en Asie du Sud-Est. D'un capital modeste de P66 000, Goldilocks est maintenant une entreprise alimentaire de plusieurs millions de dollars avec plus de 4 000 employés.

6. Joe Magsaysay – Le coin de la pomme de terre

Le jeune Magsaysay a quitté l'école pour casser des tables, laver des assiettes et travailler à la caisse d'une chaîne de restauration rapide. En quelques années, il devient gérant, gérant cinq magasins.

Fort de son expérience et de ses compétences en gestion de magasin, les amis de Magsaysay lui ont demandé de s'occuper de Potato Corner, dont il était co-fondateur. Ils ont mis leur argent en commun et ont lancé le commerce de chariots de restauration en 1992, offrant des franchises à gauche et à droite. Today, Potato Corner has more than 550 stalls in the Philippines and around the world.

7. Asiang Reyes – The Aristocrat

In the 1930s, Asiang Reyes started The Aristocrat as a mobile canteen in Luneta, serving sandwiches filled with adobo and other Filipino viands. Hotdog trucks were in vogue at that time. Reyes created her own version of merienda for park-goers.

Reyes was supposed to name the canteen “Andy” after her eldest son, but changed it to Aristocrat instead. The canteen prospered, and Reyes and her husband decided to turn it into a full-time restaurant.

8. Araceli and Jun Manas – Hen Lin

Using the recipes they learned from a Chinese chef and a capital of P30,000, Araceli and Jun Manas started Hen Lin in 1983. Jun worked for an insurance firm while his wife Araceli worked in a bank. The couple had to learn the intricacies of the business themselves. At night, they practiced making siomai or dumplings.

The Manas couple opened the first Hen Lin store in SM Makati, which was well received for its delicious dim sum offerings. 30 years on, Hen Lin is popular in many malls, offering various products such as hopia, noodles, congee, rice toppings, and breakfast food.

Whether you’re a small or medium-sized entrepreneur whose goal is to amplify your business, BDO SME Loan can be your reliable financing partner. Avail of financing options with your specific business need in mind – purchase new equipment, add inventory or expand your office space and more.


Eight Successful Filipino Entrepreneurs Who Started Small

All growth springs from the beginning. Major historical changes didn’t occur overnight—they happened in gradual stages, through slow, protracted movements. The same applies in the world of business. It is said that the great entrepreneurs are the daring ones, the constantly-changing movers—those who, despite humble beginnings, persisted with grit, drive and guts, who trusted their inner voice against doubt, who believed in their vision and strived to be better, and who decided to take a step, which made all the difference.

Such are the stories of these eight individuals, all of them successful Filipino entrepreneurs. Equally visionary founders, these men and women followed a similar path: they started small, took risks, and eventually expanded their businesses.

1. Socorro Ramos – National Book Store

Socorro Ramos entered the publishing and retail industry by working as a salesgirl at a bookstore. At the age of 19, she opened National Book Store in Escolta with her husband with a capital of P200, selling books and school supplies to students. At that time, Manila was under the control of the Japanese, who imposed censorship on books and periodicals. To augment their earnings, she and her husband resorted to selling other items like candles and soaps.

After the post-war boom proved profitable for the company, ushering in bigger revenues, the Ramoses opened a nine-story building along Avenida. At 95, she still believes in the time-honored tradition of “hands-on approach” in business. She even designed the company’s logo herself.

2. Tony Tan Caktiong – Jollibee

Tony Tan Caktiong used to operate an ice cream parlor, before converting it into a fast food restaurant called Jollibee. With a starting capital of P350,000, the young Caktiong opened two branches in Cubao and Quiapo, together with friends who supported his idea.

Caktiong decided to serve hamburgers, fried chicken, and spaghetti to customers when they started looking beyond the usual ice cream. Eventually, the business grew, and he had to hire more employees. By knowing the Filipino market, Jollibee managed to excel as a fast food powerhouse.

3. Edgar Sia – Mang Inasal

Hailing from Iloilo City, Edgar Sia dropped out of college t o pursue his own laundry and photo-developing business at the age of 19. In 2003, 26-year old Sia decided to open the barbecue fast food restaurant Mang Inasal—Ilonggo for “Mr. Barbecue.” The first branch was built at a mall parking lot in his home city.

The restaurant took off. When Tony Caktiong heard about Sia’s burgeoning business, he decided to buy Mang Inasal for a total of P5 billion. Sia eventually put the sales of Mang Inasal to other investments like banking and healthcare. At 42, he’s considered the country’s youngest billionaire.

4. Cresida Tueres – Greenwich Pizza

In 1971, Cresida Tueres started Greenwich as a small over-the-counter pizza store in Greenhills. Tueres had a knack for cooking. Her friends loved the food she served so much that they decided to buy their own Greenwich franchise.

Impressed with Tueres’s business acumen and the growth of Greenwich, Jollibee Foods Corporation obtained a deal in 1994 to acquire 80% of Greenwich’s shareholding. Since then, the pizza parlor branched out to include other dishes in its menu. In 1997, Greenwich had a record sale of P1 billion.

5. Milagros, Clarita, and Doris Leelin – Goldilocks

With only two cake displays and ten employees, Milagros, Clarita, and Doris Leelin started Goldilocks at a 70-sq-m building space in Makati. Sisters Milagros and Clarita loved baking and decided to pursue their passion into business. With the help of their sister-in-law Doris, the Leelins opened their first branch.

In 1991, Goldilocks launched its franchising program. As of 2015, the bakeshop chain had almost 400 stores across the country, with other branches in the USA, Canada, and Southeast Asia. From a modest capital of P66,000, Goldilocks is now a multi-million food enterprise with more than 4,000 employees.

6. Joe Magsaysay – Potato Corner

The young Magsaysay left school to bust tables, wash plates, and work on the cash register at a fast food chain. In a few years, he became a manager, handling five stores.

With his background and skills in store management, Magsaysay’s friends asked him to handle Potato Corner, of which he was a co-founder. They pooled their money together and started the food cart business in 1992, offering franchises left and right. Today, Potato Corner has more than 550 stalls in the Philippines and around the world.

7. Asiang Reyes – The Aristocrat

In the 1930s, Asiang Reyes started The Aristocrat as a mobile canteen in Luneta, serving sandwiches filled with adobo and other Filipino viands. Hotdog trucks were in vogue at that time. Reyes created her own version of merienda for park-goers.

Reyes was supposed to name the canteen “Andy” after her eldest son, but changed it to Aristocrat instead. The canteen prospered, and Reyes and her husband decided to turn it into a full-time restaurant.

8. Araceli and Jun Manas – Hen Lin

Using the recipes they learned from a Chinese chef and a capital of P30,000, Araceli and Jun Manas started Hen Lin in 1983. Jun worked for an insurance firm while his wife Araceli worked in a bank. The couple had to learn the intricacies of the business themselves. At night, they practiced making siomai or dumplings.

The Manas couple opened the first Hen Lin store in SM Makati, which was well received for its delicious dim sum offerings. 30 years on, Hen Lin is popular in many malls, offering various products such as hopia, noodles, congee, rice toppings, and breakfast food.

Whether you’re a small or medium-sized entrepreneur whose goal is to amplify your business, BDO SME Loan can be your reliable financing partner. Avail of financing options with your specific business need in mind – purchase new equipment, add inventory or expand your office space and more.


Eight Successful Filipino Entrepreneurs Who Started Small

All growth springs from the beginning. Major historical changes didn’t occur overnight—they happened in gradual stages, through slow, protracted movements. The same applies in the world of business. It is said that the great entrepreneurs are the daring ones, the constantly-changing movers—those who, despite humble beginnings, persisted with grit, drive and guts, who trusted their inner voice against doubt, who believed in their vision and strived to be better, and who decided to take a step, which made all the difference.

Such are the stories of these eight individuals, all of them successful Filipino entrepreneurs. Equally visionary founders, these men and women followed a similar path: they started small, took risks, and eventually expanded their businesses.

1. Socorro Ramos – National Book Store

Socorro Ramos entered the publishing and retail industry by working as a salesgirl at a bookstore. At the age of 19, she opened National Book Store in Escolta with her husband with a capital of P200, selling books and school supplies to students. At that time, Manila was under the control of the Japanese, who imposed censorship on books and periodicals. To augment their earnings, she and her husband resorted to selling other items like candles and soaps.

After the post-war boom proved profitable for the company, ushering in bigger revenues, the Ramoses opened a nine-story building along Avenida. At 95, she still believes in the time-honored tradition of “hands-on approach” in business. She even designed the company’s logo herself.

2. Tony Tan Caktiong – Jollibee

Tony Tan Caktiong used to operate an ice cream parlor, before converting it into a fast food restaurant called Jollibee. With a starting capital of P350,000, the young Caktiong opened two branches in Cubao and Quiapo, together with friends who supported his idea.

Caktiong decided to serve hamburgers, fried chicken, and spaghetti to customers when they started looking beyond the usual ice cream. Eventually, the business grew, and he had to hire more employees. By knowing the Filipino market, Jollibee managed to excel as a fast food powerhouse.

3. Edgar Sia – Mang Inasal

Hailing from Iloilo City, Edgar Sia dropped out of college t o pursue his own laundry and photo-developing business at the age of 19. In 2003, 26-year old Sia decided to open the barbecue fast food restaurant Mang Inasal—Ilonggo for “Mr. Barbecue.” The first branch was built at a mall parking lot in his home city.

The restaurant took off. When Tony Caktiong heard about Sia’s burgeoning business, he decided to buy Mang Inasal for a total of P5 billion. Sia eventually put the sales of Mang Inasal to other investments like banking and healthcare. At 42, he’s considered the country’s youngest billionaire.

4. Cresida Tueres – Greenwich Pizza

In 1971, Cresida Tueres started Greenwich as a small over-the-counter pizza store in Greenhills. Tueres had a knack for cooking. Her friends loved the food she served so much that they decided to buy their own Greenwich franchise.

Impressed with Tueres’s business acumen and the growth of Greenwich, Jollibee Foods Corporation obtained a deal in 1994 to acquire 80% of Greenwich’s shareholding. Since then, the pizza parlor branched out to include other dishes in its menu. In 1997, Greenwich had a record sale of P1 billion.

5. Milagros, Clarita, and Doris Leelin – Goldilocks

With only two cake displays and ten employees, Milagros, Clarita, and Doris Leelin started Goldilocks at a 70-sq-m building space in Makati. Sisters Milagros and Clarita loved baking and decided to pursue their passion into business. With the help of their sister-in-law Doris, the Leelins opened their first branch.

In 1991, Goldilocks launched its franchising program. As of 2015, the bakeshop chain had almost 400 stores across the country, with other branches in the USA, Canada, and Southeast Asia. From a modest capital of P66,000, Goldilocks is now a multi-million food enterprise with more than 4,000 employees.

6. Joe Magsaysay – Potato Corner

The young Magsaysay left school to bust tables, wash plates, and work on the cash register at a fast food chain. In a few years, he became a manager, handling five stores.

With his background and skills in store management, Magsaysay’s friends asked him to handle Potato Corner, of which he was a co-founder. They pooled their money together and started the food cart business in 1992, offering franchises left and right. Today, Potato Corner has more than 550 stalls in the Philippines and around the world.

7. Asiang Reyes – The Aristocrat

In the 1930s, Asiang Reyes started The Aristocrat as a mobile canteen in Luneta, serving sandwiches filled with adobo and other Filipino viands. Hotdog trucks were in vogue at that time. Reyes created her own version of merienda for park-goers.

Reyes was supposed to name the canteen “Andy” after her eldest son, but changed it to Aristocrat instead. The canteen prospered, and Reyes and her husband decided to turn it into a full-time restaurant.

8. Araceli and Jun Manas – Hen Lin

Using the recipes they learned from a Chinese chef and a capital of P30,000, Araceli and Jun Manas started Hen Lin in 1983. Jun worked for an insurance firm while his wife Araceli worked in a bank. The couple had to learn the intricacies of the business themselves. At night, they practiced making siomai or dumplings.

The Manas couple opened the first Hen Lin store in SM Makati, which was well received for its delicious dim sum offerings. 30 years on, Hen Lin is popular in many malls, offering various products such as hopia, noodles, congee, rice toppings, and breakfast food.

Whether you’re a small or medium-sized entrepreneur whose goal is to amplify your business, BDO SME Loan can be your reliable financing partner. Avail of financing options with your specific business need in mind – purchase new equipment, add inventory or expand your office space and more.


Eight Successful Filipino Entrepreneurs Who Started Small

All growth springs from the beginning. Major historical changes didn’t occur overnight—they happened in gradual stages, through slow, protracted movements. The same applies in the world of business. It is said that the great entrepreneurs are the daring ones, the constantly-changing movers—those who, despite humble beginnings, persisted with grit, drive and guts, who trusted their inner voice against doubt, who believed in their vision and strived to be better, and who decided to take a step, which made all the difference.

Such are the stories of these eight individuals, all of them successful Filipino entrepreneurs. Equally visionary founders, these men and women followed a similar path: they started small, took risks, and eventually expanded their businesses.

1. Socorro Ramos – National Book Store

Socorro Ramos entered the publishing and retail industry by working as a salesgirl at a bookstore. At the age of 19, she opened National Book Store in Escolta with her husband with a capital of P200, selling books and school supplies to students. At that time, Manila was under the control of the Japanese, who imposed censorship on books and periodicals. To augment their earnings, she and her husband resorted to selling other items like candles and soaps.

After the post-war boom proved profitable for the company, ushering in bigger revenues, the Ramoses opened a nine-story building along Avenida. At 95, she still believes in the time-honored tradition of “hands-on approach” in business. She even designed the company’s logo herself.

2. Tony Tan Caktiong – Jollibee

Tony Tan Caktiong used to operate an ice cream parlor, before converting it into a fast food restaurant called Jollibee. With a starting capital of P350,000, the young Caktiong opened two branches in Cubao and Quiapo, together with friends who supported his idea.

Caktiong decided to serve hamburgers, fried chicken, and spaghetti to customers when they started looking beyond the usual ice cream. Eventually, the business grew, and he had to hire more employees. By knowing the Filipino market, Jollibee managed to excel as a fast food powerhouse.

3. Edgar Sia – Mang Inasal

Hailing from Iloilo City, Edgar Sia dropped out of college t o pursue his own laundry and photo-developing business at the age of 19. In 2003, 26-year old Sia decided to open the barbecue fast food restaurant Mang Inasal—Ilonggo for “Mr. Barbecue.” The first branch was built at a mall parking lot in his home city.

The restaurant took off. When Tony Caktiong heard about Sia’s burgeoning business, he decided to buy Mang Inasal for a total of P5 billion. Sia eventually put the sales of Mang Inasal to other investments like banking and healthcare. At 42, he’s considered the country’s youngest billionaire.

4. Cresida Tueres – Greenwich Pizza

In 1971, Cresida Tueres started Greenwich as a small over-the-counter pizza store in Greenhills. Tueres had a knack for cooking. Her friends loved the food she served so much that they decided to buy their own Greenwich franchise.

Impressed with Tueres’s business acumen and the growth of Greenwich, Jollibee Foods Corporation obtained a deal in 1994 to acquire 80% of Greenwich’s shareholding. Since then, the pizza parlor branched out to include other dishes in its menu. In 1997, Greenwich had a record sale of P1 billion.

5. Milagros, Clarita, and Doris Leelin – Goldilocks

With only two cake displays and ten employees, Milagros, Clarita, and Doris Leelin started Goldilocks at a 70-sq-m building space in Makati. Sisters Milagros and Clarita loved baking and decided to pursue their passion into business. With the help of their sister-in-law Doris, the Leelins opened their first branch.

In 1991, Goldilocks launched its franchising program. As of 2015, the bakeshop chain had almost 400 stores across the country, with other branches in the USA, Canada, and Southeast Asia. From a modest capital of P66,000, Goldilocks is now a multi-million food enterprise with more than 4,000 employees.

6. Joe Magsaysay – Potato Corner

The young Magsaysay left school to bust tables, wash plates, and work on the cash register at a fast food chain. In a few years, he became a manager, handling five stores.

With his background and skills in store management, Magsaysay’s friends asked him to handle Potato Corner, of which he was a co-founder. They pooled their money together and started the food cart business in 1992, offering franchises left and right. Today, Potato Corner has more than 550 stalls in the Philippines and around the world.

7. Asiang Reyes – The Aristocrat

In the 1930s, Asiang Reyes started The Aristocrat as a mobile canteen in Luneta, serving sandwiches filled with adobo and other Filipino viands. Hotdog trucks were in vogue at that time. Reyes created her own version of merienda for park-goers.

Reyes was supposed to name the canteen “Andy” after her eldest son, but changed it to Aristocrat instead. The canteen prospered, and Reyes and her husband decided to turn it into a full-time restaurant.

8. Araceli and Jun Manas – Hen Lin

Using the recipes they learned from a Chinese chef and a capital of P30,000, Araceli and Jun Manas started Hen Lin in 1983. Jun worked for an insurance firm while his wife Araceli worked in a bank. The couple had to learn the intricacies of the business themselves. At night, they practiced making siomai or dumplings.

The Manas couple opened the first Hen Lin store in SM Makati, which was well received for its delicious dim sum offerings. 30 years on, Hen Lin is popular in many malls, offering various products such as hopia, noodles, congee, rice toppings, and breakfast food.

Whether you’re a small or medium-sized entrepreneur whose goal is to amplify your business, BDO SME Loan can be your reliable financing partner. Avail of financing options with your specific business need in mind – purchase new equipment, add inventory or expand your office space and more.


Eight Successful Filipino Entrepreneurs Who Started Small

All growth springs from the beginning. Major historical changes didn’t occur overnight—they happened in gradual stages, through slow, protracted movements. The same applies in the world of business. It is said that the great entrepreneurs are the daring ones, the constantly-changing movers—those who, despite humble beginnings, persisted with grit, drive and guts, who trusted their inner voice against doubt, who believed in their vision and strived to be better, and who decided to take a step, which made all the difference.

Such are the stories of these eight individuals, all of them successful Filipino entrepreneurs. Equally visionary founders, these men and women followed a similar path: they started small, took risks, and eventually expanded their businesses.

1. Socorro Ramos – National Book Store

Socorro Ramos entered the publishing and retail industry by working as a salesgirl at a bookstore. At the age of 19, she opened National Book Store in Escolta with her husband with a capital of P200, selling books and school supplies to students. At that time, Manila was under the control of the Japanese, who imposed censorship on books and periodicals. To augment their earnings, she and her husband resorted to selling other items like candles and soaps.

After the post-war boom proved profitable for the company, ushering in bigger revenues, the Ramoses opened a nine-story building along Avenida. At 95, she still believes in the time-honored tradition of “hands-on approach” in business. She even designed the company’s logo herself.

2. Tony Tan Caktiong – Jollibee

Tony Tan Caktiong used to operate an ice cream parlor, before converting it into a fast food restaurant called Jollibee. With a starting capital of P350,000, the young Caktiong opened two branches in Cubao and Quiapo, together with friends who supported his idea.

Caktiong decided to serve hamburgers, fried chicken, and spaghetti to customers when they started looking beyond the usual ice cream. Eventually, the business grew, and he had to hire more employees. By knowing the Filipino market, Jollibee managed to excel as a fast food powerhouse.

3. Edgar Sia – Mang Inasal

Hailing from Iloilo City, Edgar Sia dropped out of college t o pursue his own laundry and photo-developing business at the age of 19. In 2003, 26-year old Sia decided to open the barbecue fast food restaurant Mang Inasal—Ilonggo for “Mr. Barbecue.” The first branch was built at a mall parking lot in his home city.

The restaurant took off. When Tony Caktiong heard about Sia’s burgeoning business, he decided to buy Mang Inasal for a total of P5 billion. Sia eventually put the sales of Mang Inasal to other investments like banking and healthcare. At 42, he’s considered the country’s youngest billionaire.

4. Cresida Tueres – Greenwich Pizza

In 1971, Cresida Tueres started Greenwich as a small over-the-counter pizza store in Greenhills. Tueres had a knack for cooking. Her friends loved the food she served so much that they decided to buy their own Greenwich franchise.

Impressed with Tueres’s business acumen and the growth of Greenwich, Jollibee Foods Corporation obtained a deal in 1994 to acquire 80% of Greenwich’s shareholding. Since then, the pizza parlor branched out to include other dishes in its menu. In 1997, Greenwich had a record sale of P1 billion.

5. Milagros, Clarita, and Doris Leelin – Goldilocks

With only two cake displays and ten employees, Milagros, Clarita, and Doris Leelin started Goldilocks at a 70-sq-m building space in Makati. Sisters Milagros and Clarita loved baking and decided to pursue their passion into business. With the help of their sister-in-law Doris, the Leelins opened their first branch.

In 1991, Goldilocks launched its franchising program. As of 2015, the bakeshop chain had almost 400 stores across the country, with other branches in the USA, Canada, and Southeast Asia. From a modest capital of P66,000, Goldilocks is now a multi-million food enterprise with more than 4,000 employees.

6. Joe Magsaysay – Potato Corner

The young Magsaysay left school to bust tables, wash plates, and work on the cash register at a fast food chain. In a few years, he became a manager, handling five stores.

With his background and skills in store management, Magsaysay’s friends asked him to handle Potato Corner, of which he was a co-founder. They pooled their money together and started the food cart business in 1992, offering franchises left and right. Today, Potato Corner has more than 550 stalls in the Philippines and around the world.

7. Asiang Reyes – The Aristocrat

In the 1930s, Asiang Reyes started The Aristocrat as a mobile canteen in Luneta, serving sandwiches filled with adobo and other Filipino viands. Hotdog trucks were in vogue at that time. Reyes created her own version of merienda for park-goers.

Reyes was supposed to name the canteen “Andy” after her eldest son, but changed it to Aristocrat instead. The canteen prospered, and Reyes and her husband decided to turn it into a full-time restaurant.

8. Araceli and Jun Manas – Hen Lin

Using the recipes they learned from a Chinese chef and a capital of P30,000, Araceli and Jun Manas started Hen Lin in 1983. Jun worked for an insurance firm while his wife Araceli worked in a bank. The couple had to learn the intricacies of the business themselves. At night, they practiced making siomai or dumplings.

The Manas couple opened the first Hen Lin store in SM Makati, which was well received for its delicious dim sum offerings. 30 years on, Hen Lin is popular in many malls, offering various products such as hopia, noodles, congee, rice toppings, and breakfast food.

Whether you’re a small or medium-sized entrepreneur whose goal is to amplify your business, BDO SME Loan can be your reliable financing partner. Avail of financing options with your specific business need in mind – purchase new equipment, add inventory or expand your office space and more.


Eight Successful Filipino Entrepreneurs Who Started Small

All growth springs from the beginning. Major historical changes didn’t occur overnight—they happened in gradual stages, through slow, protracted movements. The same applies in the world of business. It is said that the great entrepreneurs are the daring ones, the constantly-changing movers—those who, despite humble beginnings, persisted with grit, drive and guts, who trusted their inner voice against doubt, who believed in their vision and strived to be better, and who decided to take a step, which made all the difference.

Such are the stories of these eight individuals, all of them successful Filipino entrepreneurs. Equally visionary founders, these men and women followed a similar path: they started small, took risks, and eventually expanded their businesses.

1. Socorro Ramos – National Book Store

Socorro Ramos entered the publishing and retail industry by working as a salesgirl at a bookstore. At the age of 19, she opened National Book Store in Escolta with her husband with a capital of P200, selling books and school supplies to students. At that time, Manila was under the control of the Japanese, who imposed censorship on books and periodicals. To augment their earnings, she and her husband resorted to selling other items like candles and soaps.

After the post-war boom proved profitable for the company, ushering in bigger revenues, the Ramoses opened a nine-story building along Avenida. At 95, she still believes in the time-honored tradition of “hands-on approach” in business. She even designed the company’s logo herself.

2. Tony Tan Caktiong – Jollibee

Tony Tan Caktiong used to operate an ice cream parlor, before converting it into a fast food restaurant called Jollibee. With a starting capital of P350,000, the young Caktiong opened two branches in Cubao and Quiapo, together with friends who supported his idea.

Caktiong decided to serve hamburgers, fried chicken, and spaghetti to customers when they started looking beyond the usual ice cream. Eventually, the business grew, and he had to hire more employees. By knowing the Filipino market, Jollibee managed to excel as a fast food powerhouse.

3. Edgar Sia – Mang Inasal

Hailing from Iloilo City, Edgar Sia dropped out of college t o pursue his own laundry and photo-developing business at the age of 19. In 2003, 26-year old Sia decided to open the barbecue fast food restaurant Mang Inasal—Ilonggo for “Mr. Barbecue.” The first branch was built at a mall parking lot in his home city.

The restaurant took off. When Tony Caktiong heard about Sia’s burgeoning business, he decided to buy Mang Inasal for a total of P5 billion. Sia eventually put the sales of Mang Inasal to other investments like banking and healthcare. At 42, he’s considered the country’s youngest billionaire.

4. Cresida Tueres – Greenwich Pizza

In 1971, Cresida Tueres started Greenwich as a small over-the-counter pizza store in Greenhills. Tueres had a knack for cooking. Her friends loved the food she served so much that they decided to buy their own Greenwich franchise.

Impressed with Tueres’s business acumen and the growth of Greenwich, Jollibee Foods Corporation obtained a deal in 1994 to acquire 80% of Greenwich’s shareholding. Since then, the pizza parlor branched out to include other dishes in its menu. In 1997, Greenwich had a record sale of P1 billion.

5. Milagros, Clarita, and Doris Leelin – Goldilocks

With only two cake displays and ten employees, Milagros, Clarita, and Doris Leelin started Goldilocks at a 70-sq-m building space in Makati. Sisters Milagros and Clarita loved baking and decided to pursue their passion into business. With the help of their sister-in-law Doris, the Leelins opened their first branch.

In 1991, Goldilocks launched its franchising program. As of 2015, the bakeshop chain had almost 400 stores across the country, with other branches in the USA, Canada, and Southeast Asia. From a modest capital of P66,000, Goldilocks is now a multi-million food enterprise with more than 4,000 employees.

6. Joe Magsaysay – Potato Corner

The young Magsaysay left school to bust tables, wash plates, and work on the cash register at a fast food chain. In a few years, he became a manager, handling five stores.

With his background and skills in store management, Magsaysay’s friends asked him to handle Potato Corner, of which he was a co-founder. They pooled their money together and started the food cart business in 1992, offering franchises left and right. Today, Potato Corner has more than 550 stalls in the Philippines and around the world.

7. Asiang Reyes – The Aristocrat

In the 1930s, Asiang Reyes started The Aristocrat as a mobile canteen in Luneta, serving sandwiches filled with adobo and other Filipino viands. Hotdog trucks were in vogue at that time. Reyes created her own version of merienda for park-goers.

Reyes was supposed to name the canteen “Andy” after her eldest son, but changed it to Aristocrat instead. The canteen prospered, and Reyes and her husband decided to turn it into a full-time restaurant.

8. Araceli and Jun Manas – Hen Lin

Using the recipes they learned from a Chinese chef and a capital of P30,000, Araceli and Jun Manas started Hen Lin in 1983. Jun worked for an insurance firm while his wife Araceli worked in a bank. The couple had to learn the intricacies of the business themselves. At night, they practiced making siomai or dumplings.

The Manas couple opened the first Hen Lin store in SM Makati, which was well received for its delicious dim sum offerings. 30 years on, Hen Lin is popular in many malls, offering various products such as hopia, noodles, congee, rice toppings, and breakfast food.

Whether you’re a small or medium-sized entrepreneur whose goal is to amplify your business, BDO SME Loan can be your reliable financing partner. Avail of financing options with your specific business need in mind – purchase new equipment, add inventory or expand your office space and more.


Voir la vidéo: Les femmes entrepreneures: une réponse au développement. Chloé Roncajolo. TEDxAbidjan


Commentaires:

  1. Mizilkree

    Je suis désolé, bien sûr, mais cela ne me convient pas. Je vais regarder plus loin.

  2. Eston

    Remarquable, pensée très utile

  3. Wessley

    Je joins. Je suis d'accord avec dit tout ci-dessus. Nous pouvons communiquer sur ce thème.

  4. Deems

    Tu fais comme tu veux. Tu fais comme tu veux.



Écrire un message