mg.haerentanimo.net
Nouvelles recettes

Un menu Cherry Blossom à D.C.

Un menu Cherry Blossom à D.C.


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


La National Gallery of Art de Washington, D.C. a créé un menu inspiré de la saison des cerisiers en fleurs

C'est la saison pour se promener sous les cerisiers en fleurs... et, apparemment, se livrer à tout ce qui est cerise au Galerie nationale d'art's Garden Café Italia. L'annuaire Festival national des cerisiers en fleurs attire des milliers de visiteurs à D.C. pour voir les teintes roses et blanches romantiques des cerisiers en fleurs qui bordent les rues lourdes commémoratives de la ville. Cette année marque le centenaire du cadeau du Japon aux États-Unis de 3 000 cerisiers et pour célébrer, le chef Fabio Trabocchi a décidé de créer un menu inspiré par la saison au Garden Café Italia.

Son menu comprendra des options de buffet et à la carte comme des côtelettes de porc grillées avec relish de cerises, roquette

et salade de radicchio aux cerises séchées et salata de ricotta, gelato cerise grenade avec compote de cerises et tarte frangipane cerise infusée à la grappa. Le café présentera même un cocktail signature pour honorer la saison - le Disaronno cherry sour, qui contient de la liqueur d'amaretto et des notes de cerise.

Cette année, la National Gallery of Art organise également une exposition honorifique de peintures d'oiseaux et de fleurs japonais d'Ito Jakuchu, qui ouvrira ses portes le 30 mars. (Photo avec l'aimable autorisation de Rob Shelley © National Gallery of Art, Washington)


Le bar pop-up Cherry Blossom de DC est le rêve d'un Instagrammer

Qu'ont en commun Teddy Roosevelt, la Russie et le bar éphémère le plus populaire de Washington D.C. ? Peut-être plus que vous ne le pensez.

En 1912, après la fin de la guerre russo-japonaise, le Japon a offert des milliers de ses précieux cerisiers aux États-Unis en signe de gratitude envers Roosevelt pour avoir aidé à résoudre le conflit (deux fois, en fait, comme le premier lot s'est avérée infectée par des mites et a dû être détruite). Depuis lors et pendant seulement quelques semaines chaque printemps, la capitale et ses cerisiers en fleurs offrent un spectacle spectaculaire de rose et de blanc le long de la rivière juste après le Washington Monument.

Alors que mars se transforme en avril, des milliers de touristes armés de caméras affluent vers D.C. pour apercevoir plus de 3 000 cerisiers en fleurs, qui fleurissent brillamment et en même temps. En seulement quinze jours (parfois moins), les pétales sont pour la plupart retombés sur terre le long des rives du Potomac, mais leur influence sur la capitale nationale est profonde et de grande envergure. La saison des cerisiers en fleurs est devenue rien de moins qu'un événement dans le périphérique, inspirant des célébrations à l'échelle de la ville comme le festival de musique "Petalpalooza", des expositions de danse traditionnelle japonaise, et même une installation d'art numérique hallucinante appelée Sakura Yume, ou "Cherry Blossom Dream". à l'espace d'art interactif ARTECHOUSE.

Pendant des années, les chefs locaux et les équipes de bar ont infusé de la même manière des fleurs de cerisier dans leurs offres printanières, mais plus récemment, un bar pop-up exagéré via une société de boissons basée à DC, bien nommé Drink Company et dirigé par le maven de cocktail Derek Brown , a captivé les masses joyeuses. Au cours de sa deuxième année, le Cherry Blossom PUB (bar éphémère) propose un concept de cocktail immersif et une explosion de toutes les fleurs de cerisier dans le jeune quartier Shaw de DC, et est rapidement devenu un favori des visiteurs et des habitants qui souhaitent boire dans certains des le plaisir floral.

Barre Pop Up Fleurs de Cerisier

L'imagination ne manque pas au PUB et tout comme ils l'ont fait l'année précédente, Brown et son équipe de designers et de mixologues ont transformé le bar en toile vierge en un pays des merveilles botaniques arrosé grâce à 90 000 délicates fleurs de cerisier tombant du plafond et éclatant. des murs. Si Instagram ne paie pas encore ces gars, ils devraient le faire. Et avec la soirée d'ouverture le 1er mars et des plans pour se dérouler jusqu'à la fin avril, vous pouvez facilement repérer le pop-up par sa file de fêtards prêts alignés à l'extérieur, parfois dès 17 heures. contrairement, les billets de 20 $ peuvent être achetés à l'avance, garantissant une entrée immédiate).

Fidèle à la tradition de célébrer la relation spéciale avec le Japon, le pop-up multi-pièces rend hommage à l'icône du cinéma Godzilla. La statue animatronique de 3 mètres de haut et son ennemi, Mothra, tous deux construits par Andrew Herndon, occupent une place importante devant un mur peint pour ressembler aux rues de Tokyo qu'il a si célèbres détruites.

Barre Pop Up Fleurs de Cerisier

Les créations impressionnantes soulignent une autre salle à thème inspirée d'un marché de rue de Tokyo. L'année dernière, Brown et son équipe ont livré une salle Mario Kart qui était extrêmement populaire, mais la culture pop-up concerne les nouveautés et l'avenir et l'équipe a donné exactement cela à la ville.

Barre Pop Up Fleurs de Cerisier

Après un lancement résolument réussi en 2017, Brown se vante d'avoir quintuplé le nombre total de fleurs de cerisier pour la deuxième édition. «Nous devions simplement aller plus loin et mieux cette année», dit-il, et ils l'ont fait. Cette fois-ci, les fausses fleurs de cerisier partagent la vedette avec les buis et plus d'un millier de papillons monarques qui ornent l'atrium adjacent. Le bar principal emprunte des éléments architecturaux aux anciennes pagodes et maisons de thé japonaises et des milliers de grues en papier complexes sont délicatement rangées au-dessus.

Barre Pop Up Fleurs de Cerisier

La carte des cocktails de Brown a été également fleurie de cerisier et est dirigée par le responsable des concepts de bar de Drink Company, Paul Taylor. Tout comme l'espace, les créations sauvages et fantaisistes de Taylor (toutes 13 $) sont colorées par la cuisine et la culture japonaises. Un tour sur le Whisky Sour commence avec le whisky japonais Suntory Toki et les sous-marins dans le jus de Yuzu, tandis que le «Chu-Hi» (photo ci-dessous) comprend du Shochu (liqueur japonaise), du Manzanilla Sherry et une garniture croustillante au riz aux agrumes.

Barre Pop Up Fleurs de Cerisier

Les fleurs de cerisier elles-mêmes ne sont pas oubliées dans le programme de cocktails et un gin tonic classique est mis à jour avec un tonique de fleurs de cerisier floral sans surprise, tandis que le «Calpico Fizz» (ci-dessous) mélange de la vodka, de la grenadine de fraise et du Calpico, une boisson gazeuse populaire au Japon et souvent décrit comme « soda au yaourt ».

Barre Pop Up Fleurs de Cerisier

Brown et son équipe de créateurs, qui comprennent des concepteurs de concepts et des créateurs d'emplois de rêve, Adriana Aspiazu et Matt Fox, ont organisé d'autres pop-ups dans le même espace, comme un bar de Noël en 2017 et un autre pour "Game of Thrones". 2018 est la première fois que l'équipe prévoit de préparer une série de concepts tout au long de l'année et ils sont discrets sur ce qui va suivre.

Quant à savoir comment ils surpasseront le chef-d'œuvre de cette année l'année prochaine, tout le monde peut deviner, mais tant que les gens se présentent et s'amusent, vous pouvez parier que Cherry Blossom PUB sera de retour au printemps prochain, tout comme les belles fleurs qui l'ont inspiré.


Le bar pop-up Cherry Blossom de DC est le rêve d'un Instagrammer

Qu'ont en commun Teddy Roosevelt, la Russie et le bar éphémère le plus populaire de Washington D.C. ? Peut-être plus que vous ne le pensez.

En 1912, après la fin de la guerre russo-japonaise, le Japon a offert des milliers de ses précieux cerisiers aux États-Unis en signe de gratitude envers Roosevelt pour avoir aidé à résoudre le conflit (deux fois, en fait, comme le premier lot s'est avérée infectée par des mites et a dû être détruite). Depuis lors et pendant seulement quelques semaines chaque printemps, la capitale et ses cerisiers en fleurs offrent un spectacle spectaculaire de rose et de blanc le long de la rivière juste après le Washington Monument.

Alors que mars se transforme en avril, des milliers de touristes armés de caméras affluent vers D.C. pour apercevoir plus de 3 000 cerisiers en fleurs, qui fleurissent brillamment et en même temps. En à peine quinze jours (parfois moins), les pétales sont pour la plupart retombés sur terre le long des rives du Potomac, mais leur influence sur la capitale nationale est profonde et de grande envergure. La saison des cerisiers en fleurs est devenue rien de moins qu'un événement dans le périphérique, inspirant des célébrations à l'échelle de la ville comme le festival de musique "Petalpalooza", des expositions de danse traditionnelle japonaise, et même une installation d'art numérique hallucinante appelée Sakura Yume, ou "Cherry Blossom Dream". à l'espace d'art interactif ARTECHOUSE.

Pendant des années, les chefs locaux et les équipes de bar ont infusé de la même manière des fleurs de cerisier dans leurs offres printanières, mais plus récemment, un bar pop-up exagéré via une société de boissons basée à DC, bien nommé Drink Company et dirigé par le maven de cocktail Derek Brown , a captivé les masses joyeuses. Au cours de sa deuxième année, Cherry Blossom PUB (bar pop-up) propose un concept de cocktail immersif et une explosion de tout ce qui concerne les fleurs de cerisier au jeune quartier Shaw de DC, et est rapidement devenu un favori des visiteurs et des habitants qui souhaitent boire dans certains des le plaisir floral.

Barre Pop Up Fleurs de Cerisier

L'imagination ne manque pas au PUB et tout comme ils l'ont fait l'année précédente, Brown et son équipe de designers et de mixologues ont transformé le bar en toile vierge en un pays des merveilles botaniques arrosé grâce à 90 000 délicates fleurs de cerisier tombant du plafond et éclatant. des murs. Si Instagram ne paie pas encore ces gars, ils devraient le faire. Et avec la soirée d'ouverture le 1er mars et des plans pour se dérouler jusqu'à la fin avril, vous pouvez facilement repérer le pop-up par sa file de fêtards prêts alignés à l'extérieur, parfois dès 17 heures. contrairement, les billets de 20 $ peuvent être achetés à l'avance, garantissant une entrée immédiate).

Fidèle à la tradition de célébrer la relation spéciale avec le Japon, le pop-up multi-pièces rend hommage à l'icône du cinéma Godzilla. La statue animatronique de 3 mètres de haut et son ennemi, Mothra, tous deux construits par Andrew Herndon, occupent une place importante devant un mur peint pour ressembler aux rues de Tokyo qu'il a si célèbres détruites.

Barre Pop Up Fleurs de Cerisier

Les créations impressionnantes soulignent une autre salle à thème inspirée d'un marché de rue de Tokyo. L'année dernière, Brown et son équipe ont livré une salle Mario Kart qui était extrêmement populaire, mais la culture pop-up concerne les nouveautés et l'avenir et l'équipe a donné exactement cela à la ville.

Barre Pop Up Fleurs de Cerisier

Après un lancement résolument réussi en 2017, Brown se vante d'avoir quintuplé le nombre total de fleurs de cerisier pour la deuxième édition. «Nous devions simplement aller plus loin et mieux cette année», dit-il, et ils l'ont fait. Cette fois-ci, les fausses fleurs de cerisier partagent la vedette avec les buis et plus d'un millier de papillons monarques qui ornent l'atrium adjacent. Le bar principal emprunte des éléments architecturaux aux anciennes pagodes et maisons de thé japonaises et des milliers de grues en papier complexes sont délicatement rangées au-dessus de lui.

Barre Pop Up Fleurs de Cerisier

La carte des cocktails de Brown a été également fleurie de cerisier et est dirigée par le chef des concepts de bar de Drink Company, Paul Taylor. Tout comme l'espace, les créations sauvages et fantaisistes de Taylor (toutes 13 $) sont colorées par la cuisine et la culture japonaises. Un tour sur le Whisky Sour commence avec le whisky japonais Suntory Toki et les sous-marins dans le jus de Yuzu, tandis que le «Chu-Hi» (photo ci-dessous) comprend du Shochu (liqueur japonaise), du Manzanilla Sherry et une garniture croustillante au riz aux agrumes.

Barre Pop Up Fleurs de Cerisier

Les fleurs de cerisier elles-mêmes ne sont pas oubliées dans le programme de cocktails et un gin tonic classique est mis à jour avec un tonique de fleurs de cerisier floral sans surprise, tandis que le «Calpico Fizz» (ci-dessous) mélange de la vodka, de la grenadine de fraise et du Calpico, une boisson gazeuse populaire au Japon et souvent décrit comme « soda au yaourt ».

Barre Pop Up Fleurs de Cerisier

Brown et son équipe de créateurs, qui comprennent des concepteurs de concepts et des créateurs d'emplois de rêve, Adriana Aspiazu et Matt Fox, ont organisé d'autres pop-ups dans le même espace, comme un bar de Noël en 2017 et un autre pour "Game of Thrones". 2018 est la première fois que l'équipe prévoit de préparer une série de concepts tout au long de l'année et ils sont discrets sur ce qui va suivre.

Quant à savoir comment ils surpasseront le chef-d'œuvre de cette année l'année prochaine, tout le monde peut deviner, mais tant que les gens se présentent et s'amusent, vous pouvez parier que Cherry Blossom PUB sera de retour au printemps prochain, tout comme les belles fleurs qui l'ont inspiré.


Le bar pop-up Cherry Blossom de DC est le rêve d'un Instagrammer

Qu'ont en commun Teddy Roosevelt, la Russie et le bar éphémère le plus populaire de Washington D.C. ? Peut-être plus que vous ne le pensez.

En 1912, après la fin de la guerre russo-japonaise, le Japon a offert des milliers de ses précieux cerisiers aux États-Unis en signe de gratitude envers Roosevelt pour avoir aidé à résoudre le conflit (deux fois, en fait, comme le premier lot s'est avérée infectée par des mites et a dû être détruite). Depuis lors et pendant seulement quelques semaines chaque printemps, la capitale et ses cerisiers en fleurs offrent un spectacle spectaculaire de rose et de blanc le long de la rivière juste après le Washington Monument.

Alors que mars se transforme en avril, des milliers de touristes armés de caméras affluent vers D.C. pour apercevoir plus de 3 000 cerisiers en fleurs, qui fleurissent brillamment et en même temps. En seulement quinze jours (parfois moins), les pétales sont pour la plupart retombés sur terre le long des rives du Potomac, mais leur influence sur la capitale nationale est profonde et de grande envergure. La saison des cerisiers en fleurs est devenue rien de moins qu'un événement dans le périphérique, inspirant des célébrations à l'échelle de la ville comme le festival de musique "Petalpalooza", des expositions de danse traditionnelle japonaise, et même une installation d'art numérique hallucinante appelée Sakura Yume, ou "Cherry Blossom Dream". à l'espace d'art interactif ARTECHOUSE.

Pendant des années, les chefs locaux et les équipes de bar ont infusé de la même manière des fleurs de cerisier dans leurs offres printanières, mais plus récemment, un bar pop-up exagéré via une société de boissons basée à DC, bien nommé Drink Company et dirigé par le maven de cocktail Derek Brown , a captivé les masses joyeuses. Au cours de sa deuxième année, le Cherry Blossom PUB (bar éphémère) propose un concept de cocktail immersif et une explosion de toutes les fleurs de cerisier dans le jeune quartier Shaw de DC, et est rapidement devenu un favori des visiteurs et des habitants qui souhaitent boire dans certains des le plaisir floral.

Barre Pop Up Fleurs de Cerisier

L'imagination ne manque pas au PUB et tout comme ils l'ont fait l'année précédente, Brown et son équipe de designers et de mixologues ont transformé le bar en toile vierge en un pays des merveilles botaniques arrosé grâce à 90 000 délicates fleurs de cerisier tombant du plafond et éclatant. des murs. Si Instagram ne paie pas encore ces gars, ils devraient le faire. Et avec la soirée d'ouverture le 1er mars et des plans pour se dérouler jusqu'à la fin avril, vous pouvez facilement repérer le pop-up par sa file de fêtards prêts alignés à l'extérieur, parfois dès 17 heures. contrairement, les billets de 20 $ peuvent être achetés à l'avance, garantissant une entrée immédiate).

Fidèle à la tradition de célébrer la relation spéciale avec le Japon, le pop-up multi-pièces rend hommage à l'icône du cinéma Godzilla. La statue animatronique de 3 mètres de haut et son ennemi, Mothra, tous deux construits par Andrew Herndon, occupent une place importante devant un mur peint pour ressembler aux rues de Tokyo qu'il a si célèbres détruites.

Barre Pop Up Fleurs de Cerisier

Les créations impressionnantes soulignent une autre salle à thème inspirée d'un marché de rue de Tokyo. L'année dernière, Brown et son équipe ont livré une salle Mario Kart qui était extrêmement populaire, mais la culture pop-up concerne les nouveautés et l'avenir et l'équipe a donné exactement cela à la ville.

Barre Pop Up Fleurs de Cerisier

Après un lancement résolument réussi en 2017, Brown se vante d'avoir quintuplé le nombre total de fleurs de cerisier pour la deuxième édition. «Nous devions simplement aller plus loin et mieux cette année», dit-il, et ils l'ont fait. Cette fois-ci, les fausses fleurs de cerisier partagent la vedette avec les buis et plus d'un millier de papillons monarques qui ornent l'atrium adjacent. Le bar principal emprunte des éléments architecturaux aux anciennes pagodes et maisons de thé japonaises et des milliers de grues en papier complexes sont délicatement rangées au-dessus.

Barre Pop Up Fleurs de Cerisier

La carte des cocktails de Brown a été également fleurie de cerisier et est dirigée par le chef des concepts de bar de Drink Company, Paul Taylor. Tout comme l'espace, les créations sauvages et fantaisistes de Taylor (toutes 13 $) sont colorées par la cuisine et la culture japonaises. Un tour sur le Whisky Sour commence avec le whisky japonais Suntory Toki et les sous-marins dans le jus de Yuzu, tandis que le «Chu-Hi» (photo ci-dessous) comprend du Shochu (liqueur japonaise), du Manzanilla Sherry et une garniture croustillante au riz aux agrumes.

Barre Pop Up Fleurs de Cerisier

Les fleurs de cerisier elles-mêmes ne sont pas oubliées dans le programme de cocktails et un gin tonic classique est mis à jour avec un tonique de fleurs de cerisier floral sans surprise, tandis que le «Calpico Fizz» (ci-dessous) mélange de la vodka, de la grenadine de fraise et du Calpico, une boisson gazeuse populaire au Japon et souvent décrit comme « soda au yaourt ».

Barre Pop Up Fleurs de Cerisier

Brown et son équipe de créateurs, qui comprennent des concepteurs de concepts et des créateurs d'emplois de rêve, Adriana Aspiazu et Matt Fox, ont organisé d'autres pop-ups dans le même espace, comme un bar de Noël en 2017 et un autre pour "Game of Thrones". 2018 est la première fois que l'équipe prévoit de préparer une série de concepts tout au long de l'année et ils sont discrets sur ce qui va suivre.

Quant à savoir comment ils surpasseront le chef-d'œuvre de cette année l'année prochaine, tout le monde peut deviner, mais tant que les gens se présentent et s'amusent, vous pouvez parier que Cherry Blossom PUB sera de retour au printemps prochain, tout comme les belles fleurs qui l'ont inspiré.


Le bar pop-up Cherry Blossom de DC est le rêve d'un Instagrammer

Qu'ont en commun Teddy Roosevelt, la Russie et le bar éphémère le plus populaire de Washington D.C. ? Peut-être plus que vous ne le pensez.

En 1912, après la fin de la guerre russo-japonaise, le Japon a offert des milliers de ses précieux cerisiers aux États-Unis en signe de gratitude envers Roosevelt pour avoir aidé à résoudre le conflit (deux fois, en fait, comme le premier lot s'est avérée infectée par des mites et a dû être détruite). Depuis lors et pendant seulement quelques semaines chaque printemps, la capitale et ses cerisiers en fleurs offrent un spectacle spectaculaire de rose et de blanc le long de la rivière juste après le Washington Monument.

Alors que mars se transforme en avril, des milliers de touristes armés de caméras affluent vers D.C. pour apercevoir plus de 3 000 cerisiers en fleurs, qui fleurissent brillamment et en même temps. En à peine quinze jours (parfois moins), les pétales sont pour la plupart retombés sur terre le long des rives du Potomac, mais leur influence sur la capitale nationale est profonde et de grande envergure. La saison des cerisiers en fleurs est devenue rien de moins qu'un événement dans le périphérique, inspirant des célébrations à l'échelle de la ville comme le festival de musique "Petalpalooza", des expositions de danse traditionnelle japonaise, et même une installation d'art numérique hallucinante appelée Sakura Yume, ou "Cherry Blossom Dream". à l'espace d'art interactif ARTECHOUSE.

Pendant des années, les chefs locaux et les équipes de bar ont infusé de la même manière des fleurs de cerisier dans leurs offres printanières, mais plus récemment, un bar pop-up exagéré via une société de boissons basée à DC, bien nommé Drink Company et dirigé par le maven de cocktail Derek Brown , a captivé les masses joyeuses. Au cours de sa deuxième année, le Cherry Blossom PUB (bar éphémère) propose un concept de cocktail immersif et une explosion de toutes les fleurs de cerisier dans le jeune quartier Shaw de DC, et est rapidement devenu un favori des visiteurs et des habitants qui souhaitent boire dans certains des le plaisir floral.

Barre Pop Up Fleurs de Cerisier

L'imagination ne manque pas au PUB et tout comme ils l'ont fait l'année précédente, Brown et son équipe de designers et de mixologues ont transformé le bar en toile vierge en un pays des merveilles botaniques arrosé grâce à 90 000 délicates fleurs de cerisier tombant du plafond et éclatant. des murs. Si Instagram ne paie pas encore ces gars, ils devraient le faire. Et avec la soirée d'ouverture le 1er mars et des plans pour se dérouler jusqu'à la fin avril, vous pouvez facilement repérer le pop-up par sa file de fêtards prêts alignés à l'extérieur, parfois dès 17 heures. contrairement, les billets de 20 $ peuvent être achetés à l'avance, garantissant une entrée immédiate).

Fidèle à la tradition de célébrer la relation spéciale avec le Japon, le pop-up multi-pièces rend hommage à l'icône du cinéma Godzilla. La statue animatronique de 3 mètres de haut et son ennemi, Mothra, tous deux construits par Andrew Herndon, occupent une place importante devant un mur peint pour ressembler aux rues de Tokyo qu'il a si célèbres détruites.

Barre Pop Up Fleurs de Cerisier

Les créations impressionnantes soulignent une autre salle à thème inspirée d'un marché de rue de Tokyo. L'année dernière, Brown et son équipe ont livré une salle Mario Kart qui était extrêmement populaire, mais la culture pop-up concerne les nouveautés et l'avenir et l'équipe a donné exactement cela à la ville.

Barre Pop Up Fleurs de Cerisier

Après un lancement résolument réussi en 2017, Brown se vante d'avoir quintuplé le nombre total de fleurs de cerisier pour la deuxième édition. «Nous devions simplement aller plus loin et mieux cette année», dit-il, et ils l'ont fait. Cette fois-ci, les fausses fleurs de cerisier partagent la vedette avec les buis et plus d'un millier de papillons monarques qui ornent l'atrium adjacent. Le bar principal emprunte des éléments architecturaux aux anciennes pagodes et maisons de thé japonaises et des milliers de grues en papier complexes sont délicatement rangées au-dessus de lui.

Barre Pop Up Fleurs de Cerisier

La carte des cocktails de Brown a été également fleurie de cerisier et est dirigée par le chef des concepts de bar de Drink Company, Paul Taylor. Tout comme l'espace, les créations sauvages et fantaisistes de Taylor (toutes 13 $) sont colorées par la cuisine et la culture japonaises. Un tour sur le Whisky Sour commence avec le whisky japonais Suntory Toki et les sous-marins dans le jus de Yuzu, tandis que le «Chu-Hi» (photo ci-dessous) comprend du Shochu (liqueur japonaise), du Manzanilla Sherry et une garniture croustillante au riz aux agrumes.

Barre Pop Up Fleurs de Cerisier

Les fleurs de cerisier elles-mêmes ne sont pas oubliées dans le programme de cocktails et un gin tonic classique est mis à jour avec un tonique de fleurs de cerisier floral sans surprise, tandis que le «Calpico Fizz» (ci-dessous) mélange de la vodka, de la grenadine de fraise et du Calpico, une boisson gazeuse populaire au Japon et souvent décrit comme « soda au yaourt ».

Barre Pop Up Fleurs de Cerisier

Brown et son équipe de créateurs, qui comprennent des concepteurs de concepts et des créateurs d'emplois de rêve, Adriana Aspiazu et Matt Fox, ont organisé d'autres pop-ups dans le même espace, comme un bar de Noël en 2017 et un autre pour "Game of Thrones". 2018 est la première fois que l'équipe prévoit de préparer une série de concepts tout au long de l'année et ils sont discrets sur ce qui va suivre.

Quant à savoir comment ils surpasseront le chef-d'œuvre de cette année l'année prochaine, tout le monde peut deviner, mais tant que les gens se présentent et s'amusent, vous pouvez parier que Cherry Blossom PUB sera de retour au printemps prochain, tout comme les belles fleurs qui l'ont inspiré.


Le bar pop-up Cherry Blossom de DC est le rêve d'un Instagrammer

Qu'ont en commun Teddy Roosevelt, la Russie et le bar éphémère le plus populaire de Washington D.C. ? Peut-être plus que vous ne le pensez.

En 1912, après la fin de la guerre russo-japonaise, le Japon a offert des milliers de ses précieux cerisiers aux États-Unis en signe de gratitude envers Roosevelt pour avoir aidé à résoudre le conflit (deux fois, en fait, comme le premier lot s'est avérée infectée par des mites et a dû être détruite). Depuis lors et pendant seulement quelques semaines chaque printemps, la capitale et ses cerisiers en fleurs offrent un spectacle spectaculaire de rose et de blanc le long de la rivière juste après le Washington Monument.

Alors que mars se transforme en avril, des milliers de touristes armés de caméras affluent vers D.C. pour apercevoir plus de 3 000 cerisiers en fleurs, qui fleurissent brillamment et en même temps. En seulement quinze jours (parfois moins), les pétales sont pour la plupart retombés sur terre le long des rives du Potomac, mais leur influence sur la capitale nationale est profonde et de grande envergure. La saison des cerisiers en fleurs est devenue rien de moins qu'un événement dans le périphérique, inspirant des célébrations à l'échelle de la ville comme le festival de musique "Petalpalooza", des expositions de danse traditionnelle japonaise, et même une installation d'art numérique hallucinante appelée Sakura Yume, ou "Cherry Blossom Dream". à l'espace d'art interactif ARTECHOUSE.

Pendant des années, les chefs locaux et les équipes de bar ont infusé de la même manière des fleurs de cerisier dans leurs offres printanières, mais plus récemment, un bar pop-up exagéré via une société de boissons basée à DC, bien nommé Drink Company et dirigé par le maven de cocktail Derek Brown , a captivé les masses joyeuses. Au cours de sa deuxième année, le Cherry Blossom PUB (bar éphémère) propose un concept de cocktail immersif et une explosion de toutes les fleurs de cerisier dans le jeune quartier Shaw de DC, et est rapidement devenu un favori des visiteurs et des habitants qui souhaitent boire dans certains des le plaisir floral.

Barre Pop Up Fleurs de Cerisier

L'imagination ne manque pas au PUB et tout comme ils l'ont fait l'année précédente, Brown et son équipe de designers et de mixologues ont transformé le bar en toile vierge en un pays des merveilles botaniques arrosé grâce à 90 000 délicates fleurs de cerisier tombant du plafond et éclatant. des murs. Si Instagram ne paie pas encore ces gars, ils devraient le faire. Et avec la soirée d'ouverture le 1er mars et des plans pour se dérouler jusqu'à la fin avril, vous pouvez facilement repérer le pop-up par sa file de fêtards prêts alignés à l'extérieur, parfois dès 17 heures. contrairement, les billets de 20 $ peuvent être achetés à l'avance, garantissant une entrée immédiate).

Fidèle à la tradition de célébrer la relation spéciale avec le Japon, le pop-up multi-pièces rend hommage à l'icône du cinéma Godzilla. La statue animatronique de 3 mètres de haut et son ennemi, Mothra, tous deux construits par Andrew Herndon, occupent une place importante devant un mur peint pour ressembler aux rues de Tokyo qu'il a si célèbres détruites.

Barre Pop Up Fleurs de Cerisier

Les créations impressionnantes soulignent une autre salle à thème inspirée d'un marché de rue de Tokyo. L'année dernière, Brown et son équipe ont livré une salle Mario Kart qui était extrêmement populaire, mais la culture pop-up concerne les nouveautés et l'avenir et l'équipe a donné exactement cela à la ville.

Barre Pop Up Fleurs de Cerisier

Après un lancement résolument réussi en 2017, Brown se vante d'avoir quintuplé le nombre total de fleurs de cerisier pour la deuxième édition. «Nous devions simplement aller plus loin et mieux cette année», dit-il, et ils l'ont fait. Cette fois-ci, les fausses fleurs de cerisier partagent la vedette avec les buis et plus d'un millier de papillons monarques qui ornent l'atrium adjacent. Le bar principal emprunte des éléments architecturaux aux anciennes pagodes et maisons de thé japonaises et des milliers de grues en papier complexes sont délicatement rangées au-dessus.

Barre Pop Up Fleurs de Cerisier

La carte des cocktails de Brown a été également fleurie de cerisier et est dirigée par le chef des concepts de bar de Drink Company, Paul Taylor. Tout comme l'espace, les créations sauvages et fantaisistes de Taylor (toutes 13 $) sont colorées par la cuisine et la culture japonaises. Un tour sur le Whisky Sour commence avec le whisky japonais Suntory Toki et les sous-marins dans le jus de Yuzu, tandis que le «Chu-Hi» (photo ci-dessous) comprend du Shochu (liqueur japonaise), du Manzanilla Sherry et une garniture croustillante au riz aux agrumes.

Barre Pop Up Fleurs de Cerisier

Les fleurs de cerisier elles-mêmes ne sont pas oubliées dans le programme de cocktails et un gin tonic classique est mis à jour avec un tonique de fleurs de cerisier floral sans surprise, tandis que le «Calpico Fizz» (ci-dessous) mélange de la vodka, de la grenadine de fraise et du Calpico, une boisson gazeuse populaire au Japon et souvent décrit comme « soda au yaourt ».

Barre Pop Up Fleurs de Cerisier

Brown et son équipe de créateurs, qui comprennent des concepteurs de concepts et des créateurs d'emplois de rêve, Adriana Aspiazu et Matt Fox, ont organisé d'autres pop-ups dans le même espace, comme un bar de Noël en 2017 et un autre pour "Game of Thrones". 2018 est la première fois que l'équipe prévoit de préparer une série de concepts tout au long de l'année et ils sont discrets sur ce qui va suivre.

Quant à savoir comment ils surpasseront le chef-d'œuvre de cette année l'année prochaine, tout le monde peut deviner, mais tant que les gens se présentent et s'amusent, vous pouvez parier que Cherry Blossom PUB sera de retour au printemps prochain, tout comme les belles fleurs qui l'ont inspiré.


Le bar pop-up Cherry Blossom de DC est le rêve d'un Instagrammer

Qu'ont en commun Teddy Roosevelt, la Russie et le bar éphémère le plus populaire de Washington D.C. ? Peut-être plus que vous ne le pensez.

En 1912, après la fin de la guerre russo-japonaise, le Japon a offert des milliers de ses précieux cerisiers aux États-Unis en signe de gratitude envers Roosevelt pour avoir aidé à résoudre le conflit (deux fois, en fait, comme le premier lot s'est avérée infectée par des mites et a dû être détruite). Depuis lors et pendant quelques semaines seulement chaque printemps, la capitale et ses cerisiers en fleurs offrent un spectacle spectaculaire de rose et de blanc le long de la rivière juste après le Washington Monument.

Alors que mars se transforme en avril, des milliers de touristes armés de caméras affluent vers D.C. pour apercevoir plus de 3 000 cerisiers en fleurs, qui fleurissent brillamment et en même temps. En à peine quinze jours (parfois moins), les pétales sont pour la plupart retombés sur terre le long des rives du Potomac, mais leur influence sur la capitale nationale est profonde et de grande envergure. La saison des cerisiers en fleurs est devenue rien de moins qu'un événement dans le périphérique, inspirant des célébrations à l'échelle de la ville comme le festival de musique "Petalpalooza", des expositions de danse traditionnelle japonaise, et même une installation d'art numérique hallucinante appelée Sakura Yume, ou "Cherry Blossom Dream". à l'espace d'art interactif ARTECHOUSE.

Pendant des années, les chefs locaux et les équipes de bar ont infusé de la même manière des fleurs de cerisier dans leurs offres printanières, mais plus récemment, un bar pop-up exagéré via une société de boissons basée à DC, bien nommé Drink Company et dirigé par le maven de cocktail Derek Brown , a captivé les masses joyeuses. Au cours de sa deuxième année, Cherry Blossom PUB (bar éphémère) propose un concept de cocktail immersif et une explosion de tout ce qui est en fleurs de cerisier dans le jeune quartier Shaw de DC, et est rapidement devenu un favori des visiteurs et des habitants qui souhaitent boire dans certains des le plaisir floral.

Barre Pop Up Fleurs de Cerisier

L'imagination ne manque pas au PUB et tout comme ils l'ont fait l'année précédente, Brown et son équipe de designers et de mixologues ont transformé le bar en toile vierge en un pays des merveilles botanique arrosé grâce à 90 000 délicates fleurs de cerisier tombant du plafond et éclatant. des murs. Si Instagram ne paie pas encore ces gars, ils devraient le faire. Et avec la soirée d'ouverture le 1er mars et des plans pour se dérouler jusqu'à la fin avril, vous pouvez facilement repérer le pop-up par sa file de fêtards prêts alignés à l'extérieur, parfois dès 17 heures. contrairement, les billets de 20 $ peuvent être achetés à l'avance, garantissant une entrée immédiate).

Fidèle à la tradition de célébrer la relation spéciale avec le Japon, le pop-up multi-pièces rend hommage à l'icône du cinéma Godzilla. La statue animatronique de 3 mètres de haut et son ennemi, Mothra, tous deux construits par Andrew Herndon, occupent une place importante devant un mur peint pour ressembler aux rues de Tokyo qu'il a si célèbres détruites.

Barre Pop Up Fleurs de Cerisier

Les créations impressionnantes soulignent une autre salle à thème inspirée d'un marché de rue de Tokyo. Last year Brown and his crew delivered a Mario Kart room that was hugely popular, but pop-up culture is all about what’s new and next and the team has given the city just that.

Cherry Blossom Pop Up Bar

After a decidedly successful launch in 2017, Brown boasts about a fivefold increase in total cherry blossoms for the sophomore run. “We simply had to go bigger and better this year,” he says, and go big they did. This time around ,the faux cherry blossoms share the spotlight with boxwoods and over a thousand Monarch butterflies which adorn the adjacent atrium. The main bar borrows architectural elements from ancient Japanese Pagodas and tea houses and thousands of intricate paper cranes hang delicately in rows above it.

Cherry Blossom Pop Up Bar

Brown’s cocktail menu has been equally cherry-blossomed and is spearheaded by Drink Company’s Head of Bar Concepts Paul Taylor. Much like the space, Taylor’s wild and whimsical creations (all $13) are colored by Japanese food and culture. A spin on the Whisky Sour starts with Suntory Toki Japanese Whisky and subs in Yuzu Juice, while the “Chu-Hi” (pictured below) features Shochu (Japanese liquor), Manzanilla Sherry and a citrus rice crispy treat garnish.

Cherry Blossom Pop Up Bar

Cherry blossoms themselves are not forgotten in the cocktail program and a classic gin and tonic gets updated with unsurprisingly floral cherry blossom tonic, while the “Calpico Fizz” (below) blends vodka, strawberry grenadine, and Calpico, a carbonated beverage popular in Japan and often described as “yogurt soda.”

Cherry Blossom Pop Up Bar

Brown and his team of creators, which include concept designers and dream job havers, Adriana Aspiazu and Matt Fox, have curated other pop-ups in the same space, like a Christmas bar in 2017 and another for “Game of Thrones.” 2018 is the first time the team plans to curate a series of concepts all year long and they’re tight-lipped with what’s coming next.

As for how they’ll top this year’s masterpiece next year, it’s anyone’s guess, but as long as people are showing up and having fun, you can bet Cherry Blossom PUB will be back next spring, just like the beautiful blossoms that inspired it.


D.C.’s Cherry Blossom Pop-Up Bar Is an Instagrammer’s Dream

What do Teddy Roosevelt, Russia, and Washington D.C.’s most popular pop-up bar have in common? Perhaps more than you’d think.

Way back in 1912, following the end of the Russo-Japanese War, Japan gifted thousands of its prized cherry blossom trees to the United States in a show of gratitude for Roosevelt’s having helped resolve the conflict (twice, in fact, as the first batch was found to be infected with moths and had to be destroyed). Since then and for just a few weeks every spring, the Capital City and its cherry blossoms put on a spectacular show of pink and white along the river just past the Washington Monument.

As March melts into April, thousands of camera-wielding tourists flock to D.C. for a glimpse of more than 3,000 cherry blossom trees, which bloom brilliantly and all at once. In just a mere fortnight (sometimes less), the petals have mostly floated back to earth along the shores of the Potomac, but their influence on the nation’s capital is profound and wide-reaching. Cherry blossom season has become nothing short of an event in the beltway, inspiring city-wide celebrations like music festival “Petalpalooza,” displays of traditional Japanese dance, and even a hallucinatory digital art installation called Sakura Yume, or “Cherry Blossom Dream,” at interactive art space ARTECHOUSE.

For years, local chefs and bar teams have similarly infused cherry blossom into their spring offerings, but more recently, an over-the-top pop-up bar via D.C.-based drink company, aptly named Drink Company and led by cocktail maven Derek Brown, has captivated the merry masses. In its second year, Cherry Blossom PUB (pop-up bar) brings an immersive cocktail concept and explosion of all things cherry blossom to D.C.’s youthful Shaw neighborhood, and has quickly become a favorite of visitors and locals wanting to drink in some of the floral fun.

Cherry Blossom Pop Up Bar

Imagination is in no short supply at PUB and just as they did the year prior, Brown and his team of designers and mixologists have transformed the blank canvas bar into a boozy, botanical wonderland by way of 90,000 delicate cherry blossoms cascading from the ceiling and bursting from walls. If Instagram isn’t paying these guys yet, they should be. And with opening night on March 1 and plans to run through the end of April, you can spot the pop-up easily by its line of ready revelers lined up outside, sometimes as early 5 p.m.. (Note: If you’re line-averse, $20 tickets can be purchased in advance, guaranteeing immediate entry).

In keeping with the tradition of celebrating the special relationship with Japan, the multi-room pop-up pays homage to cinematic icon Godzilla. The 10-feet tall smoke-breathing animatronic statue and his foe, Mothra, both built by Andrew Herndon, loom large in front of a wall painted to resemble the Tokyo streets he so famously destroyed.

Cherry Blossom Pop Up Bar

The impressive creations underscore another themed room inspired by a Tokyo street market. Last year Brown and his crew delivered a Mario Kart room that was hugely popular, but pop-up culture is all about what’s new and next and the team has given the city just that.

Cherry Blossom Pop Up Bar

After a decidedly successful launch in 2017, Brown boasts about a fivefold increase in total cherry blossoms for the sophomore run. “We simply had to go bigger and better this year,” he says, and go big they did. This time around ,the faux cherry blossoms share the spotlight with boxwoods and over a thousand Monarch butterflies which adorn the adjacent atrium. The main bar borrows architectural elements from ancient Japanese Pagodas and tea houses and thousands of intricate paper cranes hang delicately in rows above it.

Cherry Blossom Pop Up Bar

Brown’s cocktail menu has been equally cherry-blossomed and is spearheaded by Drink Company’s Head of Bar Concepts Paul Taylor. Much like the space, Taylor’s wild and whimsical creations (all $13) are colored by Japanese food and culture. A spin on the Whisky Sour starts with Suntory Toki Japanese Whisky and subs in Yuzu Juice, while the “Chu-Hi” (pictured below) features Shochu (Japanese liquor), Manzanilla Sherry and a citrus rice crispy treat garnish.

Cherry Blossom Pop Up Bar

Cherry blossoms themselves are not forgotten in the cocktail program and a classic gin and tonic gets updated with unsurprisingly floral cherry blossom tonic, while the “Calpico Fizz” (below) blends vodka, strawberry grenadine, and Calpico, a carbonated beverage popular in Japan and often described as “yogurt soda.”

Cherry Blossom Pop Up Bar

Brown and his team of creators, which include concept designers and dream job havers, Adriana Aspiazu and Matt Fox, have curated other pop-ups in the same space, like a Christmas bar in 2017 and another for “Game of Thrones.” 2018 is the first time the team plans to curate a series of concepts all year long and they’re tight-lipped with what’s coming next.

As for how they’ll top this year’s masterpiece next year, it’s anyone’s guess, but as long as people are showing up and having fun, you can bet Cherry Blossom PUB will be back next spring, just like the beautiful blossoms that inspired it.


D.C.’s Cherry Blossom Pop-Up Bar Is an Instagrammer’s Dream

What do Teddy Roosevelt, Russia, and Washington D.C.’s most popular pop-up bar have in common? Perhaps more than you’d think.

Way back in 1912, following the end of the Russo-Japanese War, Japan gifted thousands of its prized cherry blossom trees to the United States in a show of gratitude for Roosevelt’s having helped resolve the conflict (twice, in fact, as the first batch was found to be infected with moths and had to be destroyed). Since then and for just a few weeks every spring, the Capital City and its cherry blossoms put on a spectacular show of pink and white along the river just past the Washington Monument.

As March melts into April, thousands of camera-wielding tourists flock to D.C. for a glimpse of more than 3,000 cherry blossom trees, which bloom brilliantly and all at once. In just a mere fortnight (sometimes less), the petals have mostly floated back to earth along the shores of the Potomac, but their influence on the nation’s capital is profound and wide-reaching. Cherry blossom season has become nothing short of an event in the beltway, inspiring city-wide celebrations like music festival “Petalpalooza,” displays of traditional Japanese dance, and even a hallucinatory digital art installation called Sakura Yume, or “Cherry Blossom Dream,” at interactive art space ARTECHOUSE.

For years, local chefs and bar teams have similarly infused cherry blossom into their spring offerings, but more recently, an over-the-top pop-up bar via D.C.-based drink company, aptly named Drink Company and led by cocktail maven Derek Brown, has captivated the merry masses. In its second year, Cherry Blossom PUB (pop-up bar) brings an immersive cocktail concept and explosion of all things cherry blossom to D.C.’s youthful Shaw neighborhood, and has quickly become a favorite of visitors and locals wanting to drink in some of the floral fun.

Cherry Blossom Pop Up Bar

Imagination is in no short supply at PUB and just as they did the year prior, Brown and his team of designers and mixologists have transformed the blank canvas bar into a boozy, botanical wonderland by way of 90,000 delicate cherry blossoms cascading from the ceiling and bursting from walls. If Instagram isn’t paying these guys yet, they should be. And with opening night on March 1 and plans to run through the end of April, you can spot the pop-up easily by its line of ready revelers lined up outside, sometimes as early 5 p.m.. (Note: If you’re line-averse, $20 tickets can be purchased in advance, guaranteeing immediate entry).

In keeping with the tradition of celebrating the special relationship with Japan, the multi-room pop-up pays homage to cinematic icon Godzilla. The 10-feet tall smoke-breathing animatronic statue and his foe, Mothra, both built by Andrew Herndon, loom large in front of a wall painted to resemble the Tokyo streets he so famously destroyed.

Cherry Blossom Pop Up Bar

The impressive creations underscore another themed room inspired by a Tokyo street market. Last year Brown and his crew delivered a Mario Kart room that was hugely popular, but pop-up culture is all about what’s new and next and the team has given the city just that.

Cherry Blossom Pop Up Bar

After a decidedly successful launch in 2017, Brown boasts about a fivefold increase in total cherry blossoms for the sophomore run. “We simply had to go bigger and better this year,” he says, and go big they did. This time around ,the faux cherry blossoms share the spotlight with boxwoods and over a thousand Monarch butterflies which adorn the adjacent atrium. The main bar borrows architectural elements from ancient Japanese Pagodas and tea houses and thousands of intricate paper cranes hang delicately in rows above it.

Cherry Blossom Pop Up Bar

Brown’s cocktail menu has been equally cherry-blossomed and is spearheaded by Drink Company’s Head of Bar Concepts Paul Taylor. Much like the space, Taylor’s wild and whimsical creations (all $13) are colored by Japanese food and culture. A spin on the Whisky Sour starts with Suntory Toki Japanese Whisky and subs in Yuzu Juice, while the “Chu-Hi” (pictured below) features Shochu (Japanese liquor), Manzanilla Sherry and a citrus rice crispy treat garnish.

Cherry Blossom Pop Up Bar

Cherry blossoms themselves are not forgotten in the cocktail program and a classic gin and tonic gets updated with unsurprisingly floral cherry blossom tonic, while the “Calpico Fizz” (below) blends vodka, strawberry grenadine, and Calpico, a carbonated beverage popular in Japan and often described as “yogurt soda.”

Cherry Blossom Pop Up Bar

Brown and his team of creators, which include concept designers and dream job havers, Adriana Aspiazu and Matt Fox, have curated other pop-ups in the same space, like a Christmas bar in 2017 and another for “Game of Thrones.” 2018 is the first time the team plans to curate a series of concepts all year long and they’re tight-lipped with what’s coming next.

As for how they’ll top this year’s masterpiece next year, it’s anyone’s guess, but as long as people are showing up and having fun, you can bet Cherry Blossom PUB will be back next spring, just like the beautiful blossoms that inspired it.


D.C.’s Cherry Blossom Pop-Up Bar Is an Instagrammer’s Dream

What do Teddy Roosevelt, Russia, and Washington D.C.’s most popular pop-up bar have in common? Perhaps more than you’d think.

Way back in 1912, following the end of the Russo-Japanese War, Japan gifted thousands of its prized cherry blossom trees to the United States in a show of gratitude for Roosevelt’s having helped resolve the conflict (twice, in fact, as the first batch was found to be infected with moths and had to be destroyed). Since then and for just a few weeks every spring, the Capital City and its cherry blossoms put on a spectacular show of pink and white along the river just past the Washington Monument.

As March melts into April, thousands of camera-wielding tourists flock to D.C. for a glimpse of more than 3,000 cherry blossom trees, which bloom brilliantly and all at once. In just a mere fortnight (sometimes less), the petals have mostly floated back to earth along the shores of the Potomac, but their influence on the nation’s capital is profound and wide-reaching. Cherry blossom season has become nothing short of an event in the beltway, inspiring city-wide celebrations like music festival “Petalpalooza,” displays of traditional Japanese dance, and even a hallucinatory digital art installation called Sakura Yume, or “Cherry Blossom Dream,” at interactive art space ARTECHOUSE.

For years, local chefs and bar teams have similarly infused cherry blossom into their spring offerings, but more recently, an over-the-top pop-up bar via D.C.-based drink company, aptly named Drink Company and led by cocktail maven Derek Brown, has captivated the merry masses. In its second year, Cherry Blossom PUB (pop-up bar) brings an immersive cocktail concept and explosion of all things cherry blossom to D.C.’s youthful Shaw neighborhood, and has quickly become a favorite of visitors and locals wanting to drink in some of the floral fun.

Cherry Blossom Pop Up Bar

Imagination is in no short supply at PUB and just as they did the year prior, Brown and his team of designers and mixologists have transformed the blank canvas bar into a boozy, botanical wonderland by way of 90,000 delicate cherry blossoms cascading from the ceiling and bursting from walls. If Instagram isn’t paying these guys yet, they should be. And with opening night on March 1 and plans to run through the end of April, you can spot the pop-up easily by its line of ready revelers lined up outside, sometimes as early 5 p.m.. (Note: If you’re line-averse, $20 tickets can be purchased in advance, guaranteeing immediate entry).

In keeping with the tradition of celebrating the special relationship with Japan, the multi-room pop-up pays homage to cinematic icon Godzilla. The 10-feet tall smoke-breathing animatronic statue and his foe, Mothra, both built by Andrew Herndon, loom large in front of a wall painted to resemble the Tokyo streets he so famously destroyed.

Cherry Blossom Pop Up Bar

The impressive creations underscore another themed room inspired by a Tokyo street market. Last year Brown and his crew delivered a Mario Kart room that was hugely popular, but pop-up culture is all about what’s new and next and the team has given the city just that.

Cherry Blossom Pop Up Bar

After a decidedly successful launch in 2017, Brown boasts about a fivefold increase in total cherry blossoms for the sophomore run. “We simply had to go bigger and better this year,” he says, and go big they did. This time around ,the faux cherry blossoms share the spotlight with boxwoods and over a thousand Monarch butterflies which adorn the adjacent atrium. The main bar borrows architectural elements from ancient Japanese Pagodas and tea houses and thousands of intricate paper cranes hang delicately in rows above it.

Cherry Blossom Pop Up Bar

Brown’s cocktail menu has been equally cherry-blossomed and is spearheaded by Drink Company’s Head of Bar Concepts Paul Taylor. Much like the space, Taylor’s wild and whimsical creations (all $13) are colored by Japanese food and culture. A spin on the Whisky Sour starts with Suntory Toki Japanese Whisky and subs in Yuzu Juice, while the “Chu-Hi” (pictured below) features Shochu (Japanese liquor), Manzanilla Sherry and a citrus rice crispy treat garnish.

Cherry Blossom Pop Up Bar

Cherry blossoms themselves are not forgotten in the cocktail program and a classic gin and tonic gets updated with unsurprisingly floral cherry blossom tonic, while the “Calpico Fizz” (below) blends vodka, strawberry grenadine, and Calpico, a carbonated beverage popular in Japan and often described as “yogurt soda.”

Cherry Blossom Pop Up Bar

Brown and his team of creators, which include concept designers and dream job havers, Adriana Aspiazu and Matt Fox, have curated other pop-ups in the same space, like a Christmas bar in 2017 and another for “Game of Thrones.” 2018 is the first time the team plans to curate a series of concepts all year long and they’re tight-lipped with what’s coming next.

As for how they’ll top this year’s masterpiece next year, it’s anyone’s guess, but as long as people are showing up and having fun, you can bet Cherry Blossom PUB will be back next spring, just like the beautiful blossoms that inspired it.


D.C.’s Cherry Blossom Pop-Up Bar Is an Instagrammer’s Dream

What do Teddy Roosevelt, Russia, and Washington D.C.’s most popular pop-up bar have in common? Perhaps more than you’d think.

Way back in 1912, following the end of the Russo-Japanese War, Japan gifted thousands of its prized cherry blossom trees to the United States in a show of gratitude for Roosevelt’s having helped resolve the conflict (twice, in fact, as the first batch was found to be infected with moths and had to be destroyed). Since then and for just a few weeks every spring, the Capital City and its cherry blossoms put on a spectacular show of pink and white along the river just past the Washington Monument.

As March melts into April, thousands of camera-wielding tourists flock to D.C. for a glimpse of more than 3,000 cherry blossom trees, which bloom brilliantly and all at once. In just a mere fortnight (sometimes less), the petals have mostly floated back to earth along the shores of the Potomac, but their influence on the nation’s capital is profound and wide-reaching. Cherry blossom season has become nothing short of an event in the beltway, inspiring city-wide celebrations like music festival “Petalpalooza,” displays of traditional Japanese dance, and even a hallucinatory digital art installation called Sakura Yume, or “Cherry Blossom Dream,” at interactive art space ARTECHOUSE.

For years, local chefs and bar teams have similarly infused cherry blossom into their spring offerings, but more recently, an over-the-top pop-up bar via D.C.-based drink company, aptly named Drink Company and led by cocktail maven Derek Brown, has captivated the merry masses. In its second year, Cherry Blossom PUB (pop-up bar) brings an immersive cocktail concept and explosion of all things cherry blossom to D.C.’s youthful Shaw neighborhood, and has quickly become a favorite of visitors and locals wanting to drink in some of the floral fun.

Cherry Blossom Pop Up Bar

Imagination is in no short supply at PUB and just as they did the year prior, Brown and his team of designers and mixologists have transformed the blank canvas bar into a boozy, botanical wonderland by way of 90,000 delicate cherry blossoms cascading from the ceiling and bursting from walls. If Instagram isn’t paying these guys yet, they should be. And with opening night on March 1 and plans to run through the end of April, you can spot the pop-up easily by its line of ready revelers lined up outside, sometimes as early 5 p.m.. (Note: If you’re line-averse, $20 tickets can be purchased in advance, guaranteeing immediate entry).

In keeping with the tradition of celebrating the special relationship with Japan, the multi-room pop-up pays homage to cinematic icon Godzilla. The 10-feet tall smoke-breathing animatronic statue and his foe, Mothra, both built by Andrew Herndon, loom large in front of a wall painted to resemble the Tokyo streets he so famously destroyed.

Cherry Blossom Pop Up Bar

The impressive creations underscore another themed room inspired by a Tokyo street market. Last year Brown and his crew delivered a Mario Kart room that was hugely popular, but pop-up culture is all about what’s new and next and the team has given the city just that.

Cherry Blossom Pop Up Bar

After a decidedly successful launch in 2017, Brown boasts about a fivefold increase in total cherry blossoms for the sophomore run. “We simply had to go bigger and better this year,” he says, and go big they did. This time around ,the faux cherry blossoms share the spotlight with boxwoods and over a thousand Monarch butterflies which adorn the adjacent atrium. The main bar borrows architectural elements from ancient Japanese Pagodas and tea houses and thousands of intricate paper cranes hang delicately in rows above it.

Cherry Blossom Pop Up Bar

Brown’s cocktail menu has been equally cherry-blossomed and is spearheaded by Drink Company’s Head of Bar Concepts Paul Taylor. Much like the space, Taylor’s wild and whimsical creations (all $13) are colored by Japanese food and culture. A spin on the Whisky Sour starts with Suntory Toki Japanese Whisky and subs in Yuzu Juice, while the “Chu-Hi” (pictured below) features Shochu (Japanese liquor), Manzanilla Sherry and a citrus rice crispy treat garnish.

Cherry Blossom Pop Up Bar

Cherry blossoms themselves are not forgotten in the cocktail program and a classic gin and tonic gets updated with unsurprisingly floral cherry blossom tonic, while the “Calpico Fizz” (below) blends vodka, strawberry grenadine, and Calpico, a carbonated beverage popular in Japan and often described as “yogurt soda.”

Cherry Blossom Pop Up Bar

Brown and his team of creators, which include concept designers and dream job havers, Adriana Aspiazu and Matt Fox, have curated other pop-ups in the same space, like a Christmas bar in 2017 and another for “Game of Thrones.” 2018 is the first time the team plans to curate a series of concepts all year long and they’re tight-lipped with what’s coming next.

As for how they’ll top this year’s masterpiece next year, it’s anyone’s guess, but as long as people are showing up and having fun, you can bet Cherry Blossom PUB will be back next spring, just like the beautiful blossoms that inspired it.


Voir la vidéo: DKC 2021 Динамо-2 - ДЮСШ 0:0 2012


Commentaires:

  1. Reghan

    Objets sages, dit)

  2. Aberthol

    Je veux dire, vous autorisez l'erreur. Entrez, nous en discuterons. Écrivez-moi en MP, on s'en occupe.

  3. JoJosida

    Je n'écrirai pas beaucoup - merci :)!

  4. Julmaran

    La pensée remarquable

  5. Khafra

    excusez-moi, j'ai pensé et supprimé cette phrase



Écrire un message